Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 20 septembre, 05:58
Accueil > Actualité > Société > Suicides entre 5 et 12 ans : "L'enfant joue toujours à la mort"

Suicides entre 5 et 12 ans : "L'enfant joue toujours à la mort"

Société


Le rapport, remis ce jeudi au gouvernement sur le suicide chez les enfants entre 5 et 12 ans, a certains mérites selon Christian Flavigny, pédopsychiatre et psychanalyste à la clinique de la Salpêtrière à Paris. Mais celui qui suit le sujet depuis 1982 tend à relativiser ce phénomène certes "bouleversant" mais qui reste "rare". Il explique aussi la notion de mort pour l'enfant.

Un rapport sur le suicide des jeunes enfants a été rendu ce jeudi au secrétariat d'Etat à la Jeunesse
Un rapport sur le suicide des jeunes enfants a été rendu ce jeudi au secrétariat d'Etat à la Jeunesse France Soir

France-Soir.fr. Que pensez-vous du rapport remis ce jeudi matin au secrétariat d'Etat à la Jeunesse réalisé par le psychiatre Boris Cyrulnik sur le suicide chez les enfants entre 5 et 12 ans ?

Christian Flavigny. Je pense d'abord qu'il aurait pu citer mon étude de 1982, qui est la principale étude française sur le dossier. Sinon, il décrit le phénomène du suicide chez l'enfant qu'il faut mettre en lumière. Ce geste suicidaire survient souvent à la suite d'un fait banal et anodin, des difficultés scolaires, une punition. L'enfant a alors une mauvaise estime de lui et croit qu'il ne pourra jamais satisfaire l'idéal qu'on attend de lui.
Cependant, dans ce rapport, on tombe toujours dans la question du « Qu'est-ce qu'il faut faire pour y remédier ? ». Prendre des mesures durant la grossesse est une de ses solutions proposées par exemple. Je ne pense pas qu'il faille chercher là. Il faut prévenir le suicide en étant à l'écoute des enfants. Attirer l'attention des parents et des professionnels sur la possibilité de la dépression chez l'enfant.

FranceSoir.fr. L'enfant a-t-il réellement conscience de sa mort ?

C.H. Les enfants connaissent la mort, celle de leurs grand-parents, de leur chat. Mais leur mort est quelque chose de virtuelle. L'enfant joue toujours à la mort.
Dans un premier temps, il y a le jeu du cache-cache qui est très important pour le développement de l'enfant. Il y apprend l'indépendance. Cela revient à disparaître du regard de l'adulte. Ensuite, arrive le jeu du « Pan t'es mort » ou du « Je fais le mort ». Avec ce jeu, l'enfant essaye de se rendre compte de ce qui se passe autour de lui pendant ce temps où il n'est plus là. Si ses parents veulent vraiment qu'il vive, par exemple. Pour le développement de l'enfant, ce jeu est très maturatif, il apprend la renaissance après un échec. On le voit lorsqu'ils font revivre les morts dans leur jeux. Il peut donc y avoir une confusion dans leur propre mort. L'enfant qui n'arrive pas à jouer au jeu de la mort, par exemple, est un enfant instable qui a toujours besoin du regard de l'adulte sur lui. Mais qui est rarement suicidaire.
Ces actes sont aussi toujours radicaux et spectaculaires (pendaisons, défenestrations). Il est de l'ordre d'un geste impulsif. L'enfant a le sentiment d'être dans une impasse où il ne trouve pas de solutions. Il veut en sortir.

FranceSoir.fr. Depuis 1982, avez-vous remarqué des évolutions ? Le phénomène est-il plus important ? L'arrivée des jeux vidéos est-elle responsable d'une virtualité de la mort plus prononcée ?

C.F. Déjà, ce phénomène est très rare. Il ne faut pas faire paniquer les familles qui doivent continuer d'agir de façon spontanée également. Dans la clinique où je travaille, je ne remarque pas d'augmentation d'enfants suicidaires ou dépressifs. De manière générale, la dépression vient toujours de l'imaginaire de l'idéal de vie sous-entendu par les parents. Il faut les aider à mettre des mots sur leur mal-être.

Stéphanie Villeroy

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par KMH, le 29 sep à 20:11

    KMH
    Allo doc

    Pas rassurant tout ça!!!Si les enfants jouent ou n'ont pas conscience de leur propre mort, les adultes ont peur de ne pas pouvoir anticiper une situation qui aménerai à l'extrême.Une réaction de Marcel Ruffo?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 oct à 12:20

    Anonyme-77656
    Les A.I

    Nous cherchons actuellement des informations sur le suicide chez les enfants de 5 ans à 12 ans . nous cherchons les 3qcop pour notre recherche pour les A.I en 1 ere st2s merci de bien vouloir nous répondre assez rapidement .



    Signaler un abus  
Publié : 29/09/11 - 18h18
Mis à jour : 29/09/11 - 18h26
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur