Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 17 novembre, 19:23
Accueil > Actualité > Société > Le sultan veut son souterrain

Le sultan veut son souterrain

Société


Le sultan d'Oman offre un rond-point à un village de région parisienne, en échange du souterrain qui lui permettra de passer directement de son château à son haras. Tout le monde est content !

Le rond-point du carrefour de Massoury se trouve à l'intersection de cinq routes
Le rond-point du carrefour de Massoury se trouve à l'intersection de cinq routes MaxPPP

Gagnant-gagnant ! La petite commune de Fontaine-le-Port (Seine-et-Marne) et le sultanat d'Oman (golfe Persique) viennent de conclure un marché. D'un côté Raymond Prunet, maire de ce village de 980 habitants non loin de Fontainebleau : l'édile milite depuis des années pour la construction d'un rond-point au carrefour de Massoury, à l'intersection de cinq routes dont deux départementales, mais se heurte aux dictats du conseil général, qui exige un financement de la municipalité à hauteur de 50 %. De l'autre, Qabus ibn Said, sultan d'Oman, et propriétaire des deux châteaux du parc Massoury : le chef d'Etat souhaite creuser un souterrain qui relierait l'une de ses demeures à son futur haras de chevaux de course, situé en face. Travaux impossibles à réaliser sans l'aval du département.

L'accord est simple : le sultan offre le rond-point de 500.000 €, en échange de son permis de construire. « La convention sera signée dans quelques jours », confirme la mairie, tandis que Raymond Prunet se réjouit de ce projet qu'il avait cru devoir abandonner, faute de fonds suffisants. Un marché surprenant, mais tout à fait dans l'esprit de ce sultan pas comme les autres.

Il faut dire que Qabus ibn Said ne fait rien comme ses homologues des pays du Golfe. Divorcé, sans enfants, presque ouvertement gay, il laisse à son peuple la liberté de culte et ne réprime que très peu l'adultère et l'homosexualité, bien que ceux-ci soient encore considérés officiellement comme des délits. Le sultan monte sur le trône en 1970 après avoir renversé son dictateur de père, qui maintient la nation dans un fonctionnement moyenâgeux. Oman est alors l'Etat le plus pauvre de la péninsule arabique, fermé aux touristes et à tout développement économique. Le jeune prince, formé en Angleterre, à l'Académie royale militaire, entreprend la modernisation du pays : exploitation du pétrole, adhésion à la Ligue arabe, droit de vote et d'éligibilité accordé aux femmes, et même instauration du suffrage universel. Un vrai démocrate dans une région qui en compte peu. En témoigne la rapidité avec laquelle il a accédé en mars dernier aux désirs de réforme de son peuple, gagné par les révolutions arabes.

Un staff de 500 personnes

Dans les rues calmes et chics de Fontaine-le-Port, surtout bordées des résidences secondaires de Parisiens fortunés, on ne croise pas souvent le beau sultan au visage calme. Depuis qu'il a acheté, en 1994, les châteaux de la Barre et des Closeaux – l'un pour sa famille, l'autre pour lui-même – il s'y rend une fois tous les trois ans tout au plus. Mais c'est alors le branle-bas de combat dans la région. Un staff de 500 personnes, dont beaucoup remplissent les hôtels avoisinants, et des activités qui ne laissent pas de faire parler dans les riches chaumières du village, à commencer par les concerts de musique classique donnés à titre privé par l'Orchestre national d'Oman dans l'auditorium spécialement construit pour le prince, ou les rénovations de style Belle Epoque entreprises à grands frais, et confiées à l'architecte des monuments historiques Gabor Mester de Parajd, celui-là même qui restaura les palais de la République française, dont l'Elysée. Excusez du peu.

Pour l'heure, le dernier caprice du souverain réside dans ce haras qui prendra place dans deux vieilles fermes rachetées récemment. Le souterrain de 4 mètres de haut sur 4 mètres de large, terminé par un parking, permettra la libre circulation du personnel d'écurie et, accessoirement, le prince pourra s'y rendre sans risquer de croiser le manant. Déjà commencés, les travaux du rond-point s'achèveront début juin. Qabus ibn Said pourrait venir admirer l'ouvrage courant juillet, murmure-t-on dans les ruelles. 

Marie Marvier
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 7 mai à 08:41

    Anonyme-77656
    Cette description du sultan d

    Cette description du sultan d Oman est très choquante!!

    Avez-vous des preuves de son homosexualité?????

    SR



    Signaler un abus  
Publié : 27/04/11 - 06h51
Mis à jour : 27/04/11 - 07h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur