Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 20 février, 23:59
Accueil > Pratique > Médecine > Des centaines de médicaments à retirer des pharmacies

Des centaines de médicaments à retirer des pharmacies

Médecine


Près de la moitié des médicaments vendus en pharmacie seraient inutiles, inefficaces et, pour certains, dangereux. Labos, autorités de santé, médecins, c’est toute une chaîne de responsabilité qui est mise en cause.

Dix à vingt mille personnes meurent chaque année des conséquences de leur traitement. C’est ce que dénonce la revue médicale Prescrire, qui vient de mettre sur la sellette trois nouveaux médicaments jugés dangereux : le buflomédil (Fonzylane, Merck), un vasodilatateur ; le nimésulide (Nexen, Lucien Therabel), un antalgique ; et la vinflunine (Javlor, Pierre Fabre), un anticancéreux. Le Pr Philippe Even (lire entretien) va plus loin. Il pointe du doigt des milliers de médicaments inutiles, inefficaces et beaucoup trop chers.

Sur fond de scandale du Mediator, le public s’interroge à juste titre sur le système de mise sur le marché des médicaments en France. Quel est le véritable pouvoir des laboratoires pharmaceutiques ? Comment travaillent l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) et les différentes commissions qui la composent ? Quelle part de responsabilité revient aux médecins et à leurs ordonnances souvent trop longues ?

Quel risque pour quel bénéfice ?

Selon Bruno Toussaint, directeur de la revue Prescrire, « l’AFSSAPS privilégie les laboratoires plutôt que les patients. Lorsqu’un médicament suscite des doutes, elle demande toujours davantage d’études, de preuves, avant de demander le retrait du marché ». A contrario, autoriser un produit ne « nécessite aucune preuve de progrès thérapeutique par rapport à ce qui existe déjà », ajoute-t-il.

S’il est impossible d’évaluer tous les risques au cours des essais thérapeutiques qui précèdent l’AMM (autorisation de mise sur le marché), certains produits sont néanmoins trop facilement distribués dans les pharmacies. « Dans certains cas, comme le sida, les risques se justifient, rappelle le Pr Jean-François Bergmann, vice-président de la commission d’AMM. L’urgence était de se donner une chance d’éviter des milliers de morts. Mais pour un nouvel anti-inflammatoire il n’y a aucune raison. » Rappelons tout de même que, comme le signale le Pr Patrick Tounian, secrétaire général de la Société française de pédiatrie, « tous les médicaments ont des effets indésirables. C’est la balance bénéfice-risque qui est prise en compte. Certains traitements engendrent des risques très importants, mais ils offrent un bénéfice supérieur ». Plus incisif, il ajoute : « Il est certain qu’on prescrit beaucoup trop de médicaments inutiles ou inefficaces. Il faut maintenant que les autorités de santé prennent la décision de les dérembourser ou de les retirer du marché. »
Par Juliette Demey, Marie Marvier et Matthieu Delacharlery
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Médecine

Réactions à cet article7 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 5 Jan à 10:59

    Anonyme-77656
    Inquiétude?

    Il y a de quoi s'inquiéter sans aucun doute de tout ce remue-ménage dans le monde bien pensant de la médecine allopathique. Avant de me

    tourner vers l'homéopathie, qui malheureusement ne guérit pas tout, je me souviens d'un médecin que j'avais consulté il y a déjà une dizaine d'années et à qui je faisais part de certains effets secondaires d'un produit

    prescrit par lui-même, celui-ci m'a répondu plutôt sèchement :< Il ne faut

    JAMAIS lire les effets indésirables de la notice d'un médicament...>



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 Jan à 11:08

    Anonyme-77656
    TOUS les médicaments sont

    TOUS les médicaments sont dangereux, y compris en phytothérapie (millepertuis est le plus flagrant, il diminue l'efficacité de nombreux traitements, ce qui represente un danger). L'aspirine, le paracétamol (doliprane, efferalgan, dafalgan) sont potentiellement mortels, le paracetamol est d'ailleurs la molecule médicamenteuse qui tue le plus de personnes dans les pays où il est en vente libre dans tous les commerces.

    Le probleme est avant tout celui de l'utilisation qui en est faite! le rapport bénéfice/risque est évalué, et si un médicament n'est autorisé que pr traiter un diabete de type 2 chez des obeses en cas d'echec des autres traitements (médiator), cela veut dire que qd le medecin prescrit ça pr maigrir, il passe au dessus de l'autorisation de mise sur le marché et ne tient pas compte du rapport bénéfices/risques du traitement, il y a faute professionnelle! Les autorités de santé (qui gardent leurs responsabilité ds de nombreuses affaires) autorisent pour une indication, mais ne sont pas responsables si les medecins prescrivent le medicament pour un usage détourné non autorisé dans l'autorisation de mise sur le marché!

    Un autre probleme est la façon dont le medicament est traité en France: ce n'est pas un produit comme les autres! il faut arrêter de consommer du medicament comme on consomme des petits pois! un medicament est là pour soigner une pathologie bien precise. Dès lors qu'on ne l'utilise pas pr ce pour quoi il est prevu, il y a danger sans aucun effet positif de traitement. Par exemple, les hormones thyroidiennes ont été à la mode pr maigrir. Une personne sans probleme de thyroide en prend pr maigrir, elle va se retrouver en hyperthyroidie, et donc pour quelques kilos à perdre va deregler son systeme hormonal. Ce n'est pas un probleme intrinseque du medicament, mais de son usage détourné!

    Il serait temps de mieux controler les prescriptions des medecins. Le stilnox a une durée maximale de prescription de 4 semaine, et tous les medecins le prescrivent en masse, sans respecter cela, en faisant chaque mois l'ordonnance pr la meme personne. Et cela crée des milliers et des milliers de "drogués" qui ne peuvent plus s'en passer (l'addiction est un des effets indesirables du stilnox et la raison de sa duree limitée de prescription). Idem pr le lexomil, limité lui à 12 semaines de prescription.

    Que les prescripteurs fassent leur metier correctement, sans abus et en respectant le serment d'hyppocrate, et les choses iront deja mieux.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 Jan à 13:12

    Anonyme-77656
    Des centaines ?

    Je suis étonné de certaines réactions tant sur ce site que d'autres.

    Trop de spécialistes disent que certains médicaments n'ont aucun effet thérapeutique. Je ne parle pas de ceux que le gouvernement dérembourse uniquement dans un but comptable.

    Aussi, je pense que si les médicaments inefficaces étaient interdits à la vente sous quelque appellation que ce soit, ce serait déjà un premier pas intelligent. Il est dommage qu'il faille attendre des évènements graves pour que des décisions soient prises.

    Mais il faut pousser le bouchon plus loin. Si les médicaments sont déremboursés par le gouvernement au motif qu'ils sont inefficaces ou peu efficaces, il faudrait que la preuve scientifique soit apportée et qu'ensuite ma proposition de les interdire à la vente soit prise.

    Peut être qu'alors on y verrait plus clair.



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 5 Jan à 14:57

      Anonyme-77656
      Attention qd même, le

      Attention qd même, le médicament et sa législation sont des domaines tres compliqués, sur lesquels il est impossible de faire des généralités et des raccourcis, sous peine de se tromper. Ceci n'est pas une critique de votre commentaire, mais plutôt un élargissement de ce qu'il apporte.

      La notion d'efficacité est relative, je ne donnerais en exemple que l'homéopathie, dont on ne connait pas le mode de fonctionnement, mais qui semble efficace malgré l'absence d'explication scientifique.

      Quant au remboursement, il n'est pas du tout soumis à une question d'efficacité!

      Les anti-paludéens par exemple ne sont pas pris en charge par l'assurance maladie, puisque les personnes les utilisant en France le font lors de départs à l'étranger issus de choix personnels, les personnes doivent donc assumer le coût lié à leur voyage. Cependant ces médicaments sont indispensables lors de voyages en zones impaludées, et sont très efficaces.

      Quant au déremboursement pr cause "d'inefficacité", il survient souvent parce que le "service médical rendu" d'un produit est inférieur à celui d'une nouvelle molécule, c'est à dire qu'il est moins performant ou présente plus d'effets indésirables. Mais il n'en perd pas en efficacité, et si une personne l'utilise sans soucis depuis quelques temps et est soulagée par ce traitement, alors son efficacité n'est pas remise en cause par le déremboursement.

      Par exemple, les veinotoniques sont tres efficaces pour soulager les jambes lourdes, et enlèvent une souffrant aux personnes se plaignant de ce syndrome. Ils ont été déremboursés parce que l'assurance maladie les a considéré comme medicament de "confort", mais pas parce qu'ils ne sont pas efficaces, comme on le lit et l'entend partout.

      Donc attention aux raccourcis et aux phrases chocs en terme de medicaments, tres en vogue ds les medias notamment!



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 Jan à 19:58

    Anonyme-77656
    prudence

    Tous les médicaments produisent des effets indésirables .il faudrait pouvoir en user avec parcimonie et pouvoir s'en passer n'est pas souvent possible .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 Jan à 10:13

    Anonyme-77656
    journaliste incompétent !

    je travaille pour un des laboratoires produisant un des médicament cité.


    Avant d'ecrire n'importe quoi pour surfer sur l'actualité en cours le minimum syndical c'est de verifier ses sources : AMM fausses et amalgames des produits dans des classes therapeutiques qui ne leur correspondent pas.


    si vous voulez un vrai sujet allez plutôt lire l'alerte de securité sanitaire lancée par l'Afssaps en novembre 2007 sur le PROTELOS de chez Servier. l

    Là au moins vous aurez de quoi sourcer une info juste et valide



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 fév à 17:03

    Anonyme-77656
    honteux

    tant d'argent jeté par la fenêtre!!! et la sécu dans tout ça? finalement, on es tous des cobayes,et en + on ne coûte rien au labos!!!



    Signaler un abus  
Publié : 05/01/11 - 10h30
Mis à jour : 05/01/11 - 10h36
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande