Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 24 octobre, 06:34
Accueil > Pratique > Médecine > Légionellose à Nantes - Plus de mille personnes ont fréquenté la piscine

Légionellose à Nantes - Plus de mille personnes ont fréquenté la piscine

Médecine


Après le décès d'un homme victime de légionellose à Nantes, la piscine Jules-Verne demeure fermée pour au moins deux semaines. 1.100 personnes ont fréquenté le lieu.


« Nous sommes extrêmement surpris par ce premier cas de légionellose, a déclaré Louis Souchal, directeur général de la Ville de Nantes. Surpris et très retournés. Rien ne laissait soupçonner la présence de légionelles à un taux anormalement élevé. » En effet, le taux relevé à la piscine Jules-Verne pourrait être de mille fois supérieur à la normale. Aucun nouveau cas n'a d'ailleurs été recensé.

Au total, 1.100 personnes ont fréquenté la piscine Jules-Verne à Nantes entre le 3 et le 5 janvier et sont potentiellement exposées à un risque de légionellose. Soit 200 clients individuels et environ 900 scolaires et adhérents de clubs sportifs. L’établissement municipal est fermé depuis mercredi soir suite à la découverte d’un « taux de légionelles anormalement élevé dans un circuit d’eau chaude sanitaire ».

Aucun lien entre la mort et lla présence de légionelles

Le 15 décembre dernier, un homme de 41 ans qui avait fréquenté la piscine le 5 décembre est décédé de la légionellose. « C’est une affaire importante que nous prenons très au sérieux, affirme Louis Souchal, directeur général adjoint de la ville de Nantes. Pour l’heure, le lien de causalité entre le décès et la présence excessive de légionelles sur le site de Jules-Verne n’est pas formellement établi. L’établissement est en cours de désinfection. Nous attendons les résultats des analyses effectuées par l’agence régionale de santé (ARS) pour en savoir plus. Nous suivrons à la lettre ses préconisations.»

Aucune réglementation n'encadre la surveillance des canalisations d'eaux chaudes. Depuis 2007, Nantes a mis en place un protocole de suivi des éventuels foyers de légionelle dans les « bras morts » des canalisations et partout où l'eau chaude stagne : piscines, bains-douches, et (particulièrement exposés) établissements de personnes âgées. A Nantes, les dernières mesures datent de juillet 2009. Elles n'avaient pas détecté de taux anormaux dans des « bras morts » mais avaient donné lieu à certaines mesures de précaution (changements de pommeaux de douche et de robinets). Une nouvelle réglementation, obligeant à une vérification annuelle des équipements publics où de l’eau chaude est pulvérisée, entrera en vigueur en 2012.


Par M.-E. W.-J.
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Médecine

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 7 Jan à 22:30

    Anonyme-77656
    Après le Mediator, les piscines

    On meurt à grande échelle en France.

    L'année ne fait que commencer et les voeux de bonne santé ne sont pas encore épuisés.



    Signaler un abus  
Publié : 07/01/11 - 21h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande