Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 17 novembre, 19:25
Accueil > Loisirs > Littérature > François Busnel - “Marc Levy ? Un supplice !”

François Busnel - “Marc Levy ? Un supplice !”

Littérature


Pour finir en beauté cette deuxième saison, l’animateur de La Grande Librairie nous livre ses coups de cœur et ses coups de gueule.


Zabou lisant un texte très drôle sur la pornographie d’Umberto Eco, Guillaume Gallienne interprétant du Proust… Pour la dernière émission de l’année, l’animateur et critique littéraire François Busnel donne la parole à une douzaine de comédiens, réunis sur la scène du théâtre du Rond-point. Surprises et enthousiasme communicatif sont au menu de ce final festif.


France-Soir - Pourquoi avoir planté le décor de votre librairie, un lieu plutôt intimiste, dans un théâtre, de 900 places ?
François Busnel Pour surprendre le public et s’amuser. Théâtre et lecture font bon ménage. La preuve : les salles qui proposent des lectures ne désemplissent pas.

F.-S. Comment avez-vous préparé l’émission ?
F. B. Nous avons demandé à des comédiens qui cartonnent sur scène, dans des pièces adaptées de romans justement, de choisir des textes subversifs, décapants, qui trouvent un écho dans l’actualité. Certains avaient leur idée, comme Zabou qui a choisi un écrit d’Umberto Eco auquel on ne s’attend pas (Comment voyager avec un saumon). D’autres ont suivi nos suggestions comme Francis Weber qui lit le Mariage de Figaro, de Beaumarchais. Il le connaît par cœur pour l’avoir joué et mis en scène.

F.-S. D’habitude, ce sont les auteurs qui parlent de leurs livres. Qu’apportent les comédiens ?
F. B. Ils portent des textes qu’ils aiment. Proust fait souvent peur, mais lorsque Guillaume Gallienne se penche sur cette œuvre, sa lecture devient un spectacle.

F.-S. Quel bilan faites-vous de cette deuxième saison ?
F. B. J’en tire d’abord une grosse satisfaction au niveau des audiences : 400.000 téléspectateurs suivent l’émission, avec des pics à 600.000. On ne savait pas qu’une émission littéraire sur France 5 pouvait réaliser de tels scores à une heure de grande écoute ! On peut faire de l’audience sans casser les gens et sans avoir des chroniqueurs qui aboient sur les invités… Moi je suis là pour donner envie de lire.

F.-S. Qu’est-ce qu’un bon livre selon vous ?
F. B. Celui qui me fait rater ma station de métro, qui me donne le sourire, me fait comprendre qu’il existe une autre réalité que la mienne, celui qui me touche.

F.-S. Quel est votre coup de cœur du moment ?
F. B. La Vieille Dame qui marchait dans la mer, de Frédéric Dard. C’est un créateur qui s’amuse avec la langue française. Parce qu’ils sont populaires, ses livres ont longtemps été réduits à des romans de gare. Mais il n’a rien à voir avec les auteurs marketing comme Marc Levy ou Guillaume Musso…

F.-S. Vous avez lu leurs derniers ouvrages ?
F. B. Non, je ne me suis pas infligé ce supplice ! J’ai lu Et si c’était vrai et Les Enfants de la liberté, de Marc Levy. Ces livres sont cousus de fil blanc et écrits avec 150 mots. C’est comme la série Les Feux de l’amour. On connaît déjà la fin, les émotions sont conditionnées et la morale toujours la même : l’amour est plus fort que la mort et nous nous retrouverons… Il n’y a aucune surprise.

F.-S. Aucune chance de les voir invités chez vous à la rentrée prochaine alors ?
F. B. Pourquoi pas, je n’ai rien contre eux. Mais je n’inviterai pas des auteurs comme Katherine Pancol, par exemple. Elle n’a pas besoin de l’émission pour vendre et ce qu’elle raconte à la télé est pathétique.

F.-S. N’avez-vous pas peur d’être taxé de snobisme ?
F. B. Non, car je ne méprise pas ces auteurs ni leurs lecteurs. Mais en terme de roman populaire, il vaut mieux lire Anna Gavalda ou Amélie Nothomb qui ont un univers et jouent avec la langue.

F.-S. Que pensez-vous du phénomène littéraire Twilight ?
F. B. Que du bien ! Ces livres, comme Harry Potter, recrutent les jeunes lecteurs et les amènent ensuite vers Dracula, de Bram Stoker, ou Tolkien. Adolescent, je m’inventais des maladies pour rater l’école et lire Le Seigneur des anneaux, alors que je trouvais Flaubert et Stendhal ennuyeux.

La Grande Librairie, jeudi à 20 h 35, France 5


Sa sélection pour l’été :

  • Une comédie romantique : Une pièce montée de Blandine le Gallet. Plusieurs points de vue sur un même mariage. C’est très frais
  • Un polar : La Mort au crépuscule, de William Gay, qui se déroule au sud des Etats-Unis. C’est dans la veine de La Brume électrique, transposée sur grand écran par Bertrand Tavernier.
  • Un roman historique : L’Entreprise des Indes, d’Erik Orsenna, qui raconte la découverte de l’Amérique vue par le frère de Christophe Colomb.
  • Un texte philosophique : Corsica, de Marcel Conche. L’histoire autobiographique d’un homme de 80 ans qui quitte son épouse pour une jeune femme.
  • Un Goncourt : le dernier, à savoir Trois Femmes Puissantes, de Marie NDiaye.




Par Propos recueillis par Gaëlle Guitard
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Littérature

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 24 déc à 00:12

    Anonyme-77656
    Ce spectacle, perdu sur une

    Ce spectacle, perdu sur une scène trop grande, dans un décor débile est mauvais, endormant, nullissime

    Tous ces gens lisent, se pavanent mais ne savent pas ou pire ne comprennent leurs textes.

    Ils respirent "mal t"à propos, et déplaçant les césures offensent les auteurs

    Je reprendrai donc ces vers de Cyrano

    Ah non c'est un peu court jeune homme ! On pouvait dire Oh Dieu ! bien des choses en somme , en variant le ton, par exemple . etc.....

    Mais voilà.........Edmond Rostand n'est plus à la mode dans le théâtre moderne.


    Monsieur Galienne ne s'assoit pas il se vautre, au dessus d'un sourire benêt il se gratte la tête

    La chirurgie esthétique donnée par mademoiselle Kiberlin à Bélise détruit le personnage. Nous sommes au pays du verbiage, pas chez Molière


    Quant à "la chose" pour en parler il fallait s'en rapporter à Yvette Guilbert, à Pauline Carton, à Colette Renard

    Voilà ce qu'à peu près, cher,François Busnel vous auriez du rechercher pour pouvoir là, devant ces nobles galeries, du Rond Point et autres caméras télévisuelles nous servir un divertissement digeste, piquant, intelligent subtile.

    Mais hélas vous ne nous présentiez que des seaux de fadeurs ou d'élucubrations hystériques



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express