Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 16 novembre, 03:04
Accueil > Loisirs > Littérature > Les hommages à François Nourissier se multiplient

Les hommages à François Nourissier se multiplient

Littérature


François Nourissier sera enterré ce vendredi au Père-Lachaise, à Paris. Les hommages à l'écrivain, mort à l'âge de 83 ans, se multiplient.

François Nourissier en 1998
François Nourissier en 1998 SIPA

François Nourissier « est mort exactement comme pouvait mourir un des personnages de ses livres ». Mais pour son ami Jean d'Ormesson, il est peut-être « mort trop tard ». En effet, le père du Goncourt, 83 ans, était malade depuis des années, souffrant de celle qu'il appelait Miss P., alias Parkinson. Sur RTL, d'Ormesson a confié que, pour lui, « cette mort qui est un grand chagrin, est un grand soulagement (…) Il souffrait énormément et la fin de sa vie a été extrêmement cruelle. »

Le pape de l'édition et de la littérature française, comme le qualifie, l'auteur de C'est étrange à la fin que le monde, était « un peu un malade imaginaire, pas si imaginaire que ça d'ailleurs. Il mettait en scène sa décrépitude, ses personnages étaient toujours un peu atteints de maux différents, étaient mal à l'aise ».

Sur BFMTV, Bernard Pivot a pour sa part expliqué que « depuis trois ans, son corps était en souffrance et son esprit malheureusement en déshérence. »

Frédéric Mitterrand lui a rendu hommage au micro de RTL : « L'immense écrivain, c'est à la fois le petit frère de Marcel Proust, de François Mauriac, de Gide, dans toute cette tradition de l'analyse et du romanesque et puis aussi l'autre petit frère de Raymond Queneau. De Raymond Queneau, parce qu'il y a en avait en lui une inventivité, un goût, un amour, une passion de la littérature absolument extraordinaire qui le rendait formidablement érudit et curieux. Il a mis d'ailleurs cette érudition et sa curiosité d'esprit au service de la République des Lettres, en plus de ses propres travaux d'écritures et c'est pourquoi tant au jury du Prix Goncourt que dans son travail de critique, il aura joué un rôle considérable pour faire naître, connaître, valoriser des talents qui, sans lui, seraient restés inconnus ».

François Nourissier était notamment l'auteur de Lettres à mon chien et de À défaut de génie. Pour la présidente de l'Académie Goncourt, qui s'est exprimé sur France Info, Nourissier était « avant tout typiquement français, il ne ressemblait qu'à lui-même et il est véritablement irremplaçable. »

Actu France-Soir
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Littérature

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 20 fév à 18:55

    Anonyme-77656
    Sans génie

    Lorsqu'on pense que François Nourissier était considéré comme le "pape" des Lettres, et qu'il a régné pendant trente ans sur elles, on comprend, à la lecture de ses textes, la décrépitude où son tombées les Lettres françaises. Je viens de refermer son bouquin "Bratislava", après avoir lu son"A défaut de génie". C'était un jeune Rastignac des lettres, qui a réussi à diriger des sociétés d'Editions,à recevoir des prix etc. à se faire balader à travers le monde de salons en conférences

    et lorsqu'on lit ses textes on reste pantois.Il le savait d'ailleurs, il l'écrivait, c'était une sorte d'imposteur de la grande littérature. Et en plus il portait un regard de petit-bourgeois étriqué, jaloux, et surveillait son pré carré pour empêcher qu'on le dégomma. Un critique a écrit de son style que c'était un "robinet d'eau tiède". Si on y ajoute le mépris dans lequel il tenait sa vie d'enfant, le regret qu'il dût "apprendre" ce qu'était le beau dans les décors de la vie, le ton avec lequel il parle de sa mère mourante. Allant avec la Croix-rouge catholique en Palestine, au Caire, tout jeune homme, il n'a eu aucune émotion pour les paysages, l'esprit des lieux, rien. C'était les personnalités du lieu qui l'intéressait, ça faisait plus chic, plus snob.

    C'est triste de découvrir que peut-être la littérature est passée à côté de grands auteurs à cause d'un maître de l'édition, d'un pape, somme toute qui savait ce qu'il valait.



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express