Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 20 octobre, 11:16
Accueil > Loisirs > Littérature > Son incroyable leçon de vie et de bonheur

Son incroyable leçon de vie et de bonheur

Littérature


Philippe Vigand, paralysé depuis vingt ans, s’exprime par le seul battement de ses paupières. Il publie vendredi Légume vert (*), un journal de bord débordant d’humour. Une leçon de vie !

Philippe Vigand, vit enfermé dans son corps depuis vingt ans à la suite d’un accident vasculaire cérébral
Philippe Vigand, vit enfermé dans son corps depuis vingt ans à la suite d’un accident vasculaire cérébral France Soir

Il aime le jus d’orange, AC/DC et le foot. Philippe Vigand, qui vit enfermé dans son corps depuis vingt ans à la suite d’un accident vasculaire cérébral, se décrit comme un jouisseur. Paralysé des pieds à la tête à l’âge de 33 ans, victime du « locked-in syndrome », sa vie aurait pu s’écrouler. Mais avec sa femme, Stéphane, ils ont repoussé chaque frontière pour vivre « comme tout le monde ». Ils ont même donné naissance à un troisième enfant, un an après l’accident. Dans un livre à l’humour décapant, Légume vert, il dresse le « journal de bord d’un type qu’on prend trop souvent pour un légume ».

Le pouvoir des faibles

Grâce à une caméra qui suit sa pupille, il « clique » de l’œil sur un clavier et forme des mots sur l’écran. « Vous avez peur ? » lance-t-il, me trouvant assise loin de lui. Avec sa « gueule de travers », Philippe Vigand déstabilise. « Ce “pouvoir des faibles”, c’est justement qu’un handicapé peut se permettre d’utiliser son handicap ! » Il en joue. Avec la complicité de sa fille, Capucine, qui l’entraîne acheter une vidéo porno ou du whisky. Pure provocation. Ou avec son aide de camp, Emmanuel, qui l’abandonne un jour sur le trottoir, une coupelle sur les genoux. Le temps de glaner quelques pièces, et « même une tartelette aux fraises ! » se souvient-il en riant.

Accepter son image

Dans son bureau règne un joyeux fouillis. Des photos de sa femme, de ses enfants et de lui plus jeune, « mais jamais debout », précise-t-il. Il ne supporte pas son image, mais enrage lorsque les autres l’évitent. Il assume le paradoxe. A-t-il écrit ce livre pour changer notre regard ? « En fait, la fusée a deux étages. Le premier, ce sont les inconnus lambda qui, légitimement, me considèrent comme un débile. Les autres, qui me connaissent, sont a priori habitués à mon état. J’aimerais qu’ils s’habituent autant que moi, la différence étant que je ne me vois pas. » Depuis vingt ans, Philippe a gardé sa place de mari, de père, d’ami. « Mon entourage a été prépondérant, et j’ai dû un peu les aider », admet-il. A commencer par sa femme, Stéphane, qui n’a jamais été son infirmière, et ses enfants, Capucine, Juliette et Pierre.

Optimiste malgré lui

Parce qu’il ne peut pas tourner la tête en arrière et ressasser le passé, Philippe est optimiste malgré lui, écrit-il. « C’est grâce à ce regard de l’avenir, au fait de vivre de projets, que j’ai si bien survécu. » Cela n’empêche pas les chutes de moral. « Seul devant cet ordi, six heures par jour, tout le monde aurait des coups de blues. A fortiori moi. Du fait de mon état, de ce que j’ai loupé et louperai. »

Fautes de frappe

Outre l’ordinateur, un code lui permet d’épeler des mots avec ses paupières. Tout le monde ne le maîtrise pas. Face à « cette impression quasi permanente de ne pas être compris », Philippe se sent parfois comme « une mouche enfermée entre quatre vitres contre lesquelles elle ne cesse de se cogner ». Il enrage. « Cela m’oblige à être trop synthétique. J’aimerais être plus nuancé. Trop souvent, j’ai été victime de procès d’intentions. » Un exemple de décalage fâcheux ? Un auxiliaire de vie, à qui il demande de sortir. « Je ne l’ai jamais revu ! ».

Son sens de la dérision

« J’ai appris à relativiser. Au début, j’étais naturellement préoccupé par ce que je pouvais récupérer. Comme personne n’osait me répondre, j’ai vite compris que les carottes étaient cuites ! » Pour échapper au désespoir qui lui paralyserait l’âme, il aime rire de tout. « Y compris de moi-même. Comme mon existence aurait pu mal tourner, autant s’amuser. Et il y a vraiment des situations ridicules. » Comme ceux qui lui demandent « Tu me reconnais, Philou ? » en se contorsionnant ou qui parlent de lui à la troisième personne. Comme sa façon d’exprimer le chiffre « zéro » avec ses paupières : en prenant l’air le plus idiot possible. Ou le fait qu’il a dû troquer les caleçons contre les slips, plus faciles à épeler…

Parmi les handicapés

Il déteste être « parqué » à côté d’autres handicapés. « Je supporte mal la vision de mes semblables, vision qui me ramène à moi. » Mais aux malotrus garés sur une place réservée, il joue de sales tours. Stupeur de l’automobiliste qui laisse sa portière ouverte et découvre Philippe installé à la « place du mort » ! L’espérance de vie d’un « locked-in » étant plutôt courte, il estime faire partie des vétérans. « Je suis très concentré sur ma santé, j’épie le moindre problème. C’est probablement grâce à cela que je vais bien. D’ailleurs je n’ai aucun souci, aucun cheveu blanc. » Son œil s’allume. « Il faut dire que je les teins. »

Drôle de destin

Avant l’accident, il ne supportait pas le handicap et redoutait les différences. Drôle de destin. A-t-il fait le deuil de cette vie d’avant ? « Les différences me surprennent beaucoup moins. Je les accepte par la force des choses. Ceci m’aide à “digérer”. Grâce aux miens, à leur amour, je ne me sens pas trop différent, et je vis agréablement. Il m’arrive même souvent d’être heureux. » Il lit L’Equipe, écrit, va au théâtre et au cinéma, et part en vacances, même à l’étranger. Il n’est enfermé que dans son corps.

www.alis-asso.fr

(*) Ed. Anne Carrière, 152 p.

Juliette Demey
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Littérature

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 15 avr à 09:22

    Anonyme-77656
    Avec son visage...

    de gamin qui a fait une bêtise, je trouve cet homme admirable pour avoir le courage de tourner en dérision sa situation si difficile à supporter. Belle leçon pour tous!



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express