Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 décembre, 06:03
Accueil > Loisirs > Littérature > Sophie Audouin-Mamikonian : Tara Duncan, c’est magique !

Sophie Audouin-Mamikonian : Tara Duncan, c’est magique !

Littérature


Avec ses dragons, ses fées et autres créatures magiques, la Française Sophie Audouin-Mamikonian a conquis le cœur des jeunes lecteurs.

A 49 ans, Sophie Audouin-Mamikonian, princesse héritière au trône d’Arménie, est l’auteur jeunesse la plus prisée en France
A 49 ans, Sophie Audouin-Mamikonian, princesse héritière au trône d’Arménie, est l’auteur jeunesse la plus prisée en France SIPA

A 49 ans, Sophie Audouin-Mamikonian, princesse héritière au trône d’Arménie, est l’auteur jeunesse la plus prisée en France. Son succès, elle le doit à sa saga littéraire Tara Duncan, l’histoire d’une jeune fille aux pouvoirs magiques. Soit huit tomes traduits dans plus de dix-sept pays et vendus à plus de 7 millions d’exemplaires. Une histoire qui a été déclinée sous forme de série sur M6 et qui aura même droit aux honneurs d’une comédie musicale en 2013. Pour l’heure, l’écrivain sort une nouvelle histoire de créatures fantaisistes intitulée Indiana Teller. L’histoire d’un petit garçon élevé par des loups-garous qui a le don de remonter le temps. Une aventure dans la lignée des vampires et autres monstres de la nuit, emmenée par Stephenie Meyer et ses Twilight.

Lignée d’artistes

Fascinée par ce monde surnaturel depuis l’âge de douze ans, Sophie Audouin-Mamikonian se passionne pour l’écriture depuis une certaine opération de l’appendicite. « Je m’ennuyais comme un rat mort, clouée au lit pendant trois semaines. C’est là que je me suis mise à écrire. » Sophie n’a pas eu la fibre artistique par hasard. Elle est issue d’une famille de grands talents : Francis Veber est son oncle, Tristan Bernard son arrière-grand-oncle et Pierre-Gilles Veber, auteur de Fanfan la tulipe, son arrière-grand-père. Le chemin vers la consécration a pourtant été laborieux. Pendant dix-sept ans, elle a sollicité les maisons d’édition avant d’être publiée. Une persévérance et un travail quotidien qui auraient pu la rendre associable, si elle n’était pas entourée par son mari, Philippe, et ses deux filles de 21 et 23 ans. Enfermée dans sa bibliothèque (construite sur mesure, dans le style « british » XVIIIe, pour accueillir ses 12.000 livres), elle passe son temps à écrire et à alimenter son blog. Elle avoue que son mari la tire par les oreilles, vers minuit, pour la ramener à la réalité. Une réalité qu’elle aurait aimé parfois ignorer.

De la galère au succès

Si, aujourd’hui, elle habite un très bel appartement de style haussmannien dans le XVIe arrondissement de Paris, Sophie n’a pas toujours connu le luxe.

Malgré son titre de princesse, elle n’est pas une héritière et a eu sa dose de galères. « Quand j’ai connu mon mari, c’était un peu le choc des cultures entre sa famille et la mienne. Ses parents étaient modestes mais ils nous ont hébergés pendant un an dans leur salon. Ils ont pris un crédit pour payer les études de mon mari. A l’époque, je me fichais qu’on soit sans le sou, j’étais folle amoureuse de lui. Et puis, nous avons acheté des chambres de bonne pour les rénover en un appartement de 50 m2. » Les années 1990 et la guerre du golfe mirent un sérieux coup de frein à l’économie mondiale. L’entreprise dont son mari était coassocié coula. « Nous devions rembourser un crédit de 17.000 francs. A chaque début de mois, nous étions à découvert de 2.000 francs ». Le couple s’exile alors en Allemagne. Un souvenir impérissable. « Moi qui suis parisienne, j’ai eu du mal à le vivre. Pour l’anecdote, il y avait une auge à cochon et des vaches au fond du jardin de notre maison. » Aujourd’hui, l’éternelle ado qui avoue avoir quatorze ans dans sa tête, est plus heureuse que jamais. Pour pérenniser son business, elle est devenue une femme d’affaires. Elle a d’ailleurs envoyé un exemplaire d’Indiana Teller à Luc Besson pour lui proposer de le porter sur grand écran. Depuis novembre, elle n’a pas eu de nouvelles. Mais la discrète princesse Sophie, qui ne court pas les soirées mondaines, ne baisse jamais les bras.

Indiana Teller, Tome 1, Lune de printemps, Michel Lafon, 17 €

Magali Vogel
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Littérature

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 5 jui à 17:48

    Anonyme-77656
    La force du soleil naissant.

    Quand le

    souffle du

    soleil trasforme

    l'harmonie en

    un chant silencieux

    je sens, dans

    la mer, la voix

    perpétuelle d'une

    rime délicate.


    Francesco Sinibaldi



     

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express