Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 17 novembre, 13:57
Accueil > Loisirs > Musique > Douchka : La petite fée cabossée

Douchka : La petite fée cabossée

Musique


Vingt ans après avoir connu le succès grâce à Disney, elle est tombée dans l’oubli. Elle raconte.

En 2005, elle participe à 1re compagnie et devient pour quelques mois présentatrice de télé-shopping sur TF1
En 2005, elle participe à 1re compagnie et devient pour quelques mois présentatrice de télé-shopping sur TF1 SIPA

Pour les moins de 30 ans, le nom de Douchka n’évoque rien, sinon peut-être la candidate malheureuse de 1re compagnie, la télé-réalité de TF1 en 2005. Pour les autres, Douchka restera à jamais la petite princesse aux cheveux d’or de Disney. Après un succès éphémère dans les années 1980, la petite copine de Donald et Mickey est tombée dans l’oubli, accumulant galères et déboires. A 47 ans, elle lève le voile sur une vie chaotique dans une autobiographie intitulée Mes ailes brûlées, dans laquelle elle casse son image de jeune femme modèle qui chantait en robe d’écolière rose et blanc. Elle parle de son divorce, de ses relations violentes avec les hommes, de ses dettes. Vedette, puis ruinée et SDF… Retour sur un destin brisé.

La bourde Disney

1985 : elle est la petite fille la plus aimée de France. Elle a 19 ans et gagne 45.000 F par mois (environ 6.750 €). 1989 : Douchka fait une « overdose Disney ». Ras le bol de chanter toujours les mêmes chansons, elle veut un répertoire plus pop. Son producteur, « Mémé », la quitte. Le nouveau PDG de Disney de l’époque, Pierre Sissmann, lui propose de signer un nouveau contrat avec la marque. Elle refuse ! « Ça a été ma plus grosse erreur, car ça a stoppé ma carrière alors que j’aurais pu être connue à l’international. »

Dans la foulée, elle se marie avec un homme qui la trompe, Angelo, mais qu’elle aime éperdument. Elle s’enferme dans une vie de « mamma sicilienne » : elle reste aux fourneaux, ne sort plus. Ne travaille pas. L’argent s’est évanoui, les dettes s’accumulent. Elle dépend complètement de son mari avec qui elle aura trois enfants. Elle ne paie pas ses impôts, le fisc lui réclame 400.000 €. Elle divorce, oppressée par la vie monacale que lui impose son époux. Les huissiers la poursuivent. Elle rencontre un autre homme, Vladimir. Mais plus personne ne veut d’elle. Pour remonter la pente, Douchka se présente au casting de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Un échec. Son ami Fabien Lecœuvre lui propose de devenir journaliste pour le magazine de jeunes Trop cool. La déroute. Elle devient vendeuse dans un magasin de luxe, avenue Montaigne à Paris. 

Malmenée en amour

En 2005, elle participe à 1re compagnie et devient pour quelques mois présentatrice de télé-shopping sur TF1. En 2009, elle publie un nouveau disque, Bojidarka (son vrai nom est Bojidarka Esposito), vendu aujourd’hui à 2.000 exemplaires. « Je ne désespère pas d’en vendre encore… » En 2013, elle espère renouer avec le succès avec une comédie musicale pour enfants. « Je reprendrai sûrement quelques-unes de mes chansons de Walt Disney. » Mais chut ! c’est confidentiel. Elle vit désormais dans un appartement à Marseille avec ses trois enfants. Elle a encore des problèmes d’argent. « Ce n’est pas facile mais je me bats. »

Douchka a donc joué franc jeu. Elle est même dure lorsqu’elle parle d’elle-même. « Je suis comme Marie-Madeleine, je ne suis pas une femme de vertu. » Explication : « Je dis ça parce que mon mariage a été un échec. C’est en faisant des expériences qu’on apprend. Pour moi, une femme de vertu évite de faire des mauvaises expériences. » Triste constat pour une femme malmenée en amour par des hommes exclusifs, excessifs et violents. « Aujourd’hui, je suis capable d’aimer sans concession, mais je ne m’embarque plus dans une histoire si l’homme ne me manifeste pas des qualités morales. » Aujourd’hui, tout est derrière elle et elle veut être à nouveau numéro un.

Mes ailes brûlées, de Douchka, éd. du Rocher, 216 p., 19,90 €.

Un petit joint le matin…

Douchka n’hésite pas à écrire qu’au milieu des années 1990 la drogue était devenue son « cocon ». « A cette période, la drogue, c’était le cannabis. J’allais mal. J’allumais un joint le matin au réveil. Cette chute a duré deux ans. » Pourquoi de telles révélations ? « Dans une autobio, il faut être sincère. Mais elle montre mon désir d’avancer. J’ai souvent versé quelques larmes en écrivant tout ça. »

Magali Vogel
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Musique

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 27 avr à 06:44

    Anonyme-77656
    Affaire suivante

    Elle essaie d'éxister en rerererereracontant ..mais on s'en fou de ses hitoires et de ses pétards..si elle avait un réel talent elle serait encore là..."comme Line Renaud"..alors qu'elle arrête de se morfondre sur son sort il y a beaucoup plus grave dans la vie



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 août à 00:25

    Anonyme-77656
    Si Douchka m'était contée...

    Si Douchka m’était contée...`


    Il serait bon que Douchka cesse de se poser en victime depuis tant d’années et de se moquer du monde en travestissant la vérité au delà de toute vraisemblance. Dans son livre autobiographique parut dernièrement, et qui déjà suscite diverses révélations troublantes. En 1981, Mémé Ibach (producteur de Karen Chéryl et beau-père de Douchka) signe un contrat d'exclusivité de 10 ans à une jeune chanteuse lyonnaise de 16 ans , qu'il avait auditionnée et engagée immédiatement pour chanter pour les enfants.Douchka et sa mère ont demandé à cette jeune fille de chanter une chanson, cette jeune chanteuse ne l’avait pas encore terminé que Douchka s'est écriée "maman, je veux faire comme elle, je veux chanter comme elle!" Douchka et sa mère ont profité de la crédulité et de la naïveté de cette jeune artiste qui croyait tant en son métier et qu'on a voulu mettre sous l'éteignoir, pour éviter que cela ne nuise aux propres intérêts de Douchka, qui en fait s’est tout simplement appropriée une place, qui ne lui convenait pas et surtout ne lui appartenait pas.



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express