Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 22 avril, 16:22
Accueil > Loisirs > Nouvelles techno > Livre numérique : Apple et des éditeurs s'entendaient sur les prix

Livre numérique : Apple et des éditeurs s'entendaient sur les prix

Apple


Les autorités américaines ont annoncé mercredi qu'elles poursuivaient le groupe informatique Apple et deux éditeurs pour entente sur le prix des livres numériques. Trois autres éditeurs également visés ont de leur côté accepté de changer leurs pratiques.

Apple est poursuivi pour entente sur le prix des livres numériques
Apple est poursuivi pour entente sur le prix des livres numériques AFP/JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Quand la division antitrust prend un dossier en main, ce n'est jamais bon signe. La justice américaine à Apple dans son collimateur. En effet, les autorités américaines ont annoncé mercredi qu'elles poursuivaient le groupe informatique à la pomme pour entente sur le prix des livres numériques. Mais, la société de Tim Cook n'est pas la seule à être visée : deux autres éditeurs sont concernés, tandis que trois autres, également visés, ont accepté de changer leurs pratiques. « Nous affirmons qu'à partir de l'été 2009, les responsables aux plus hauts niveaux des entreprises citées dans la plainte, inquiets de voir que les distributeurs de livres numériques avaient réduit les prix, ont travaillé ensemble pour éliminer la concurrence (...), ce qui a conduit à relever les prix payés par les consommateurs », a déclaré le ministre de la Justice Eric Holder lors d'une conférence de presse à Washington. Illégal donc.

Outre Apple, les éditeurs Macmillan, filiale de l'allemand Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck, et Penguin Group, filiale du britannique Pearson, sont cités comme pratiquant cette entente sur les prix. En revanche trois autres éditeurs, le français Hachette et les américains HarperCollins (groupe News Corporation de Rupert Murdoch) et Simon & Schuster (groupe de communication CBS), également cités dans la plainte, ont trouvé un accord qui, s'il est validé par la justice, leur permettra d'échapper aux poursuites. Ils se sont engagés à « accorder aux distributeurs de livres, comme Amazon et (le libraire américain) Barnes & Noble, la liberté de réduire le prix de leurs titres numériques », a expliqué Eric Holder. Une décision qui a provoqué la grande satisfaction d'Amazon. La firme a salué « une grande victoire pour les propriétaires (de la liseuse) Kindle ». « Nous nous réjouissons d'être autorisés à baisser le prix sur plus de livres », a ajouté le site de vente en ligne.

Des prix entre 2 et 3 dollars plus chers

En outre, au niveau des Etats américains, Hachette et Harper Collins ont accepté de donner plus de 51 millions de dollars pour dédommager les consommateurs. En Europe, un règlement pourrait également se profiler, selon la Commission. Il inclurait cette fois également Apple et Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck, en plus de Simon & Schuster, Harper Collins et Hachette Livre. Si la marque à la pomme est prête à verser des compensations financières, c'est bien qu'elle se sent un peu coupable. Il n'y a pas de fumée sans feu. La responsable des questions de concurrence au ministère américain de la Justice, Sharis Pozen, a souligné pour sa part que la plainte ne sanctionnait pas des négociations unilatérales sur les prix entre vendeurs et distributeurs, mais le fait qu'il y ait eu une action coordonnée.

Elle a noté que la « conspiration » avait eu pour effet de « relever le prix des livres électroniques pratiquement du jour au lendemain », conduisant les consommateurs à surpayer leur e-book à raison de deux à trois dollars par livre commandé. Jusqu'au lancement de la tablette iPad d'Apple en 2010, le marché américain de l'édition numérique était largement dominé par Amazon, qui achetait les titres aux éditeurs et fixait lui-même le prix proposé aux consommateurs, en général 9,99 dollars par livre numérique vendu sur sa librairie en ligne Kindle. Dans certains cas Amazon vendait à perte. Mais la société co-fondée par Steve Jobs « a compris qu'il avait un intérêt commun avec les éditeurs », expliquent les autorités américaines. « Ensemble, Apple et les éditeurs sont parvenus à un accord où la concurrence sur les prix cesserait (ce que tous souhaitaient), où les prix des livres numériques seraient nettement relevés (ce que souhaitaient les éditeurs), et où Apple aurait une commission garantie de 30% sur chaque livre numérique vendu (ce qu'elle souhaitait) », affirme leur plainte. Totalement illégal donc.

Par Actu France-Soir (Avec AFP)

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express