Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 17 novembre, 12:50
Accueil > Loisirs > Théâtre > Bernard Menez : “En politique, je ne suis pas pris au sérieux”

Bernard Menez : “En politique, je ne suis pas pris au sérieux”

Théâtre


Le comédien est sur scène tout l’été dans Pauvre France, une pièce de boulevard dans laquelle il fait de nombreux clins d’œil politiques.

Bernard Menez
Bernard Menez MaxPPP

Il nous reçoit dans son grand appartement parisien, agrémenté de clichés de Marilyn Monroe. Accroché au mur : son disque d’or reçu pour Jolie poupée. Sa femme, Angèle, et son chien Tatoun, lui tiennent compagnie entre deux représentations. Dans la vie comme sur scène, Bernard Menez, 67 ans, aime s’entourer des gens qu’il aime. Il a d’ailleurs proposé à sa fille, Elisa, de jouer à ses côtés une prostituée italienne dans Pauvre France. Au théâtre l’Alhambra jusqu’en octobre, il campe Victor Tabouret, un père désemparé face à l’homosexualité de son fils.

France-Soir. Ce vaudeville, l'un des premiers sur l’homosexualité, a été écrit il y a quarante ans. Pensez-vous qu’il reste d’actualité ?
Bernard Menez. Les auteurs, Sam Bobrick et Ron Clark, étaient en avance sur leur temps. Ce n’est pas une pièce homophobe, au contraire. Ce teinturier de Limoges se fait plaquer par sa femme puis monte à Paris se faire consoler par un fils qu’il découvre homosexuel… De tels chocs sont encore très fréquents. L’attitude de Victor, qui ne rejette pas son fils mais qui essaie de le faire changer, est à peine caricaturée. Moi, j’ai deux fils et je n’aurais pas sauté de joie si l’un d’eux était homosexuel.

F.-S. Une des scènes suggère que votre personnage passe la nuit avec la prostituée campée par votre fille (remplacée en août par Léa François de Plus belle la vie). N’est-ce pas troublant à jouer ?
B. M. Si, au début. Heureusement, on s’arrête à temps ! Plus sérieusement, Elisa est comédienne depuis dix ans et nous avons déjà joué ensemble il y a quatre ans dans la pièce Patate. Sur scène, il n’y a plus de père-fille qui tienne.

F.-S. Il y a de nombreux clins d’œil politiques, notamment à l’affaire DSK, à la famille Le Pen…
B. M. Pour Le Pen, on parle juste d’un borgne, sans le citer. Pas besoin de lui faire de la pub ! La pièce a été adaptée en France par Jean Cau, le secrétaire particulier de Jean-Paul Sartre, dont les idées étaient très orientées… Avec Fabrizio (qui joue le petit ami du fils, NDLR), nous avons modernisé les références et remplacé Hitler et Pétain par des personnages actuels. Droite et gauche y passent.

F.-S. En parlant de politique, vous vous êtes présenté deux fois aux législatives, en 2002 et 2007, et une fois aux européennes. Avez-vous mis un terme à cette carrière ?
B. M. Au début, j’avais l’impression d’être pris au sérieux, mais, rapidement, je me suis rendu compte qu’on m’invitait pour faire rire… J’ai dépensé beaucoup d’énergie, de temps et d’argent, et je n’ai plus envie de me battre contre des moulins à vent. Même si mes convictions subsistent. L’écart entre riches et pauvres me met toujours aussi mal à l’aise.

F.-S. De quel parti vous sentez-vous le plus proche ?
B. M. Je n’ai jamais été encarté. Je trouve dommage que Georges Marchais ait décrédibilisé le Parti communiste. Aujourd’hui, je n’aurais pas été loin de François Bayrou, mais il s’est mal entouré. Je suis partisan de Martine Aubry, faute de mieux. Je ne pouvais pas imaginer DSK président : ce monsieur, à la tête d’une fortune colossale qui demandait des sacrifices aux autres quand il était au FMI… Alors que le général de Gaulle payait ses factures d’électricité !

 

Sur tous les fronts : “Il sera le père de Beigbeder”

Bernard Menez jouera le père de Frédéric Beigbeder dans le film L’amour dure trois ans, et, à l’automne, il sera sur scène dans une adaptation du roman de John Wainwright, A table, à l’origine du Garde à vue de Michel Audiard. Il a également tourné pour la télé un programme court sur un groupe de papys rockeurs, The Cramps.

 

Pauvre France, jusqu’au 1er octobre 2011 au théâtre de l’Alhambra, 21, rue Yves-Toudic, Paris XXe. Renseignements sur www.bernardmenez.net.

Propos recueillis par Gaëlle Guitard
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Théâtre

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par tna25, le 9 août à 10:56

    tna25
    qui c'est celui-là?

     


     Je le découvre celui-là; je ne le connaissais pas.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 Jan à 17:25

    Anonyme-77656
    film

    Il est très bon comme acteur.( pleure pas la bouche pleine) c'est loin tout ça.Il à chanté quelques chansons sans importances ( oh oh oh jolie poupée) après,j'en ai plus beaucoup entendu parlé.La politique?Je savais pas.



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express