Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 26 janvier, 06:43
Accueil > Actualité > Faits divers > Neuilly-sur-Seine - L’aristocrate déchu aurait tué ses enfants

Neuilly-sur-Seine - L’aristocrate déchu aurait tué ses enfants

Faits divers


Il y a deux semaines, la découverte de trois corps et d’un blessé grave laissait penser à un suicide collectif. Aujourd’hui, cette thèse s’effrite. Les enquêteurs veulent entendre le père de la famille, seul rescapé et principal suspect.

C’est un immeuble cossu de Neuilly-sur-Seine, que borde une allée arborée et tranquille. Le lieu respire l’aisance matérielle et la tranquillité d’esprit. Pourtant, il y a trois semaines, les habitants de ce même bâtiment, évacués en urgence, ont dû enjamber les corps sans vie de leurs voisins. Il est un peu plus de 19 heures, ce mercredi 8 décembre, lorsque les pompiers arrivent au 26 boulevard d’Argenson, où réside la famille De Préville. La mère, Estelle, est morte. Les deux enfants du couple, Charlotte, 20 ans, et Edouard, 18 ans, gisent dans leur lit, décédés eux aussi. François, le père, est sans connaissance, effondré dans le couloir. Tous ont absorbé un mélange fatal de médicaments.

Une enquête pour « empoisonnement »

La thèse du suicide collectif est tout d’abord privilégiée. Estelle et François ont laissé deux lettres manuscrites, bien en vue, dans lesquelles ils annoncent la volonté d’en finir de la famille. Pourtant, depuis quelques jours, la piste vacille. Le parquet de Nanterre a ouvert la semaine dernière une information judiciaire pour « empoisonnement » et « provocation au suicide ». Si la procédure est ouverte « contre X », elle vise implicitement le père de famille.

Unique rescapé du drame, François Le Chevalier de Préville n’aurait pas supporté de ne plus « pouvoir tenir son rang ». Ce rentier de 57 ans aurait vu ces derniers temps son patrimoine fondre comme neige au soleil, à cause de sa mauvaise gestion de l’héritage familial. Il n’aurait pas supporté cet échec, préférant mettre fin à ses jours plutôt que de diminuer son train de vie.

Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir influencé sa femme, Estelle. Cette mère au foyer de 50 ans était dépressive et avait déjà tenté de se donner la mort quelques mois avant le drame. Il est cependant difficile d’admettre que les enfants aient pu faire un tel choix. Edouard, le plus jeune, était autiste et sous la tutelle de son père depuis peu. Charlotte, l’aînée, très jolie fille, n’aurait, selon son petit ami, jamais exprimé le désir d’en finir.

« Charlotte était trop forte pour cela »

C’est ce dernier, Paul, qui a découvert l’horreur. Venu rendre visite à Charlotte, il trouve les cadavres de sa petite amie, de ses parents et de son petit frère. C’est l’incompréhension. « Elle n’a jamais voulu mourir », l’entendra crier un des voisins. Traumatisé, le jeune homme peine encore à en parler.
Maxime M., le meilleur ami de la jeune femme, a créé un groupe Facebook « en souvenir de Charlotte de Préville » sur lequel les amis de la jeune fille sont invités à mettre des photos d’elle et à partager les souvenirs heureux. Quelques jours après sa découverte tragique, il cite Lamartine : « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. » Il ne s’explique pas le drame : « Charlotte était une bonne vivante, une personne qui aimait sortir, profiter de la vie, vraiment adorable. Elle avait vécu des choses terribles car son environnement familial était très lourd à porter. Mais depuis quelque temps elle allait beaucoup mieux, elle était heureuse. L’idée qu’elle puisse s’être suicidée est impossible à concevoir, elle était trop forte pour ça. »

Chez eux, « un sentiment de malaise »

Scolarisée à l’Ecole des métiers de la communication (Efap) à Paris, la jeune femme venait de décrocher un stage d’attachée de presse. Trois jours avant le drame, elle présentait un exposé brillant devant sa classe. Elle fréquentait Paul depuis quelques mois, semblait avancer. Ses amis confient que la vie n’avait pas toujours été facile pour elle. Sa famille avait, depuis longtemps, de grosses difficultés financières mais voulait préserver les apparences. Ses parents misaient tout sur elle, la seule de la famille à pouvoir s’en sortir. Surtout faire semblant d’être comme tout le monde. Certains mois, il arrivait que tout le monde se prive de manger pour pouvoir payer les vêtements de Charlotte. Mais la jeune fille se livre auprès de ses amis, raconte la dépression de sa mère, l’inertie de son père et la maladie de son frère. Elle rêve de prendre un appartement, de s’en sortir seule de son côté, mais elle ne peut se résoudre à abandonner ceux dont elle se sent responsable. Alors elle reste, pour son frère, pour sa mère, qu’elle a déjà sauvée plusieurs fois du suicide.

Jusqu’à l’issue tragique. Une issue qui, si elle a choqué tous les proches, n’a pas vraiment surpris. « Rien qu’en entrant dans l’appartement, on avait un sentiment de malaise, avoue Maxime. Ces gens vivaient repliés sur eux-mêmes, et l’ambiance familiale était tellement malsaine que toutes leurs tentatives de sociabilisation se soldaient par des échecs. »

Est-ce cet échec, la difficulté de faire face à la déroute financière et au handicap d’Edouard, la déception pour une grande famille issue de l’aristocratie de déchoir de son rang qui a conduit au drame ? Difficile à dire, même si, selon des proches, « à partir du moment où les parents voulaient en finir, ils devaient emporter les enfants avec eux ». La même source affirme que François de Préville avait planifié des obsèques de sa femme et de ses enfants un mois avant de tenter de mettre fin à ses jours. Son audition devra déterminer si la famille entière a préféré la mort au déshonneur, ou s’il a pris la décision seul.




Par Kael Serreri et Thibaut Chevillard
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 27 déc à 13:20

    Anonyme-77656
    Juste une précision

    "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé" est de Lamartine, pas Chateaubriand...



    Signaler un abus  
Publié : 27/12/10 - 10h27
Mis à jour : 28/12/10 - 13h02
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande