Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 22 octobre, 01:31
Accueil > Pratique > Consommation > Alimentation : Bientôt des frites OGM ?

Alimentation : Bientôt des frites OGM ?

Consommation


Elle s’appelle Fortuna. La première pomme de terre génétiquement modifiée (destinée à l’alimentation humaine et idéale pour faire des frites !) sera bientôt commercialisée.

Lorsqu’elle sera cultivée, la Fortuna devrait résister au Mildiou, un parasite très dévastateur pour les cultures de pommes de terre
Lorsqu’elle sera cultivée, la Fortuna devrait résister au Mildiou, un parasite très dévastateur pour les cultures de pommes de terre MaxPPP

Bientôt des patates et des frites transgéniques dans nos assiettes ? Le groupe géant de chimie allemand BASF, plus connu pour fabriquer du goudron ou des cassettes audio, a demandé l’autorisation européenne de cultiver, à des fins commerciales, la première pomme de terre génétiquement modifiée (OGM).  Est-ce parce qu'elle va lui rapporter beaucoup d'argent ? Le groupe chimique a baptisé sa pomme de terre du futur "Fortuna"… « L’introduction sur le marché est prévue pour 2014 ou 2015. Cette pomme de terre est principalement destinée à l’alimentation humaine », a expliqué un porte-parole de BASF. Précision utile : la Fortuna est dérivée des pommes de terre Fontane, l’une des variétés les plus banales et les plus utilisées pour... la fabrication de frites !

Intérêt de cette nouvelle patate révolutionnaire ? Lorsqu’elle sera cultivée, la Fortuna devrait résister au Mildiou, un parasite très dévastateur pour les cultures de pommes de terre qui fut notamment l’une des causes de la grande famine irlandaise au XIXe siècle, et détruit encore jusqu’à 20 % des récoltes annuelles de pommes de terre dans le monde, selon le groupe allemand. BASF explique être parvenu à utiliser deux gènes de résistance au mildiou prélevés sur une variété sauvage de pommes de terre sud-américaine. L’Union européenne accepte déjà les produits alimentaires contenant diverses sortes de maïs, colza, soja et betterave OGM. En termes de culture à des fins commerciales, seuls deux OGM sont déjà autorisés en Europe : le maïs MON810 de la multinationale américaine Monsanto et la pomme de terre Amflora, de BASF Cette dernière est avant tout destinée aux usages industriels (amidon pour la pâte à papier et engrais pour le jus), et à l’alimentation animale (pulpe). 

Le lancement de la nouvelle pomme de terre alimentaire Fortuna ne fait pas que des heureux. Déjà, les anti-OGM se manifestent. « Il ne faut pas produire de produits alimentaires de base génétiquement modifiés », a réagi lundi Stephanie Töwe, spécialiste des OGM chez Greenpeace Allemagne, pointant les risques de dissémination des modifications génétiques aux cultures traditionnelles (lire encadré).

Un peu d’histoire…

L’un des meilleurs spécialistes français de la patate, David Gakunzi, nous raconte comment, et presque par hasard, la pomme de terre, au départ si méprisée, est devenue le plat de base préféré des Français. « Originaire du Chili, la pomme de terre n’est arrivée en Europe qu’au XVIe siècle. A l’époque, elle n’avait pas grande cote. Ce bizarre fruit de la terre était jugé juste bon pour les cochons. C’est d’ailleurs parce que les Allemands estimaient que la pomme de terre était la nourriture appropriée pour les porcs et a fortiori pour les prisonniers français qu’Antoine Augustin Parmentier, qui sera le grand promoteur de la pomme de terre en France, l’a goûtée dans sa captivité en Westphalie après la guerre de Sept Ans. Et qu’au retour en France il s’est mis à planter ce tubercule dans les jardins des Invalides. Il était alors pharmacien chef du célèbre hospice. En France, on pensait à l’époque que les humains attrapaient la lèpre en mangeant des pommes de terre. Un jour, Louis XVI, au cours d’une visite aux Invalides, remarqua les fleurs blanches de la plante. Louis XVI n’était pas un gastronome raffiné mais il avait un appétit monstrueux. Il prit Parmentier au sérieux et le soutint dans son action en faveur d’une popularisation de la pomme de terre : le 24 août 1786, le roi se présenta à un banquet avec un petit rameau de fleurs blanches de pomme de terre accroché à son jabot. Au menu figuraient comme une grande nouveauté les pommes de terre appelées alors « parmentières ». Le roi de France fit plus encore pour la pomme de terre, il la sema dans la plaine des Sablons, à Neuilly. Dès que les cultures verdirent, il les fit garder par des soldats baïonnette au « canon pour la frime ». Ce qui ne manqua pas d’attirer des curieux. Les commentaires allaient bon train : « Ce légume à bestiaux, ça serait pas si mauvais que ça puisque le roi envoie sa troupe pour la garder. Et pourquoi le peuple n’y aurait pas droit ? » On connaît la suite…

Officiellement pas dangereux

Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un être vivant (animal, végétal ou micro-organisme) dont l’homme a modifié le patrimoine génétique afin de lui conférer de nouvelles propriétés.

Ces transformations, qui sont opérées par des techniques très pointues, permettent d’introduire dans le patrimoine génétique d’un organisme un ou plusieurs gènes pour ajouter, supprimer ou modifier certaines de ses caractéristiques. Les gènes introduits peuvent provenir de n’importe quel organisme : virus, bactérie, levure, champignon, plante ou animal. Les transformations opérées sur les végétaux visent principalement à les rendre résistants aux herbicides, aux insectes et aux maladies comme le mildiou.

Les mouvements anti-OGM sont nombreux et redoutent notamment la dissémination non désirée de gènes, le bouleversement de la biodiversité, les risques pour la santé.  Officiellement, aucune étude sérieuse n'a montré jusque là une menace quelconque pour la santé humaine. Mais les scientifiques ont peu de recul. En 2011, les aliments OGM sont largement entrés dans notre vie quotidienne : on  en trouve dans les rayons de nos supermarchés. La réglementation européenne impose un étiquetage des aliments contenant plus de 0,9% d'OGM, mais beaucoup de produits officiellement "non modifiés" sont en fait issus d'animaux nourris avec des OGM. Non étiquettés, ils entrent alors dans notre alimentation à notre insu. 

J. H.
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Consommation

Réactions à cet article12 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 2 nov à 08:34

    Anonyme-77656
    Bientot les paysans

    seront de simples ouvriers des grands groupes alimentaires, avec les résultats que l'on connait. Impossible de cultiver une plante sans en rendre compte aux "propriétaires" de cette plante.. La mort assurée de la paysannerie, et une fois la main mise sur l'alimentation, les prix s'envoleront... du grand classique, en somme..



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 nov à 10:38

    Anonyme-77656
    Bien inutile

    Les frites n'étant pas l'idéal de la diététique...alors que penser des frites OGM ? La même chose, en pire pour certains! Il serait déjà plus utile d'utiliser, de retrouver toute la diversité naturelle végétale, dans notre alimentation, que de se croire obligé d'en créer d'autres.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 nov à 16:46

    Anonyme-77656
    Sélectionner ses aliments

    Finalement, il faut savoir trouver les petits producteurs locaux qui cultivent des légumes "normaux", et qui méritent de pouvoir en vivre de leurs cultures.

    Mais comment faire dans la vie de tous les jours pour sélectionner son alimentation vu le peu d'étiquetage qu'on a à notre disposition ?



    Signaler un abus  
  • Par henri4, le 2 nov à 21:31

    henri4
    espèce ou variété

    Il y a bien longtemps - plus d'un demi siècle - que l'on améliore la pomme de terre comestible, l'espèce Solanum tuberosum, en la croisant avec des pommes de terre sauvages, comme Solanum andigenum (des Andes). On obtient alors des variétés de Solanum tuberosum qui, avec quelques gènes de l'autre, présentent des caractères agroalimentaires améliorés. La recherche OGM ne fait que continuer, avec des techniques nouvelles, contestées par beaucoup, les travaux de sélection et d'amélioration des plantes



    Signaler un abus  
  • Par Bluesun, le 3 nov à 16:46

    Bluesun
    Les OGM

    Même les pays africains n'en veulent pas.


     



    Signaler un abus  
  • Par nellyolson, le 4 nov à 19:24

    nellyolson
    une frite qui aura la patate

    et bien voilà une nouvelle frite que les producteurs devront livrés à notre gouvernement grace à ces frites OGM ils pourront enfin avoir la patate pour voter des lois plus intelligentes....ah derniere nouvelle pour le peuple, c'est la seule frite qui ne sera pas taxée...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 nov à 14:18

    Anonyme-77656
    toujours a la traine

    la bataille contre les OGM est aussi stupide que la bataille contre le controle ADN d il y a qlqs annee , aujourd hui toutes affaires criminels debutent par le control A.D.N

    sacre Franc ..chou chou toujours en retard d une guerre ,c est pour cela que nous n avons jamais gagne .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 25 nov à 07:30

    Anonyme-77656
    A Bluseum OGM

    desole, mais vous etes tres mal informe.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 25 nov à 12:09

    Anonyme-77656
    aucune excuse

    pour l inversion @ BLUESUN Jespere que ce n est pas a cause des OGM .



    Signaler un abus  
  • Par Alinou34, le 26 nov à 02:08

    Alinou34
    chouette ...

    déjà que des gosses pensent que les poissons sont carrés, maintenant on pourra leur apprendre qu'on cultive les frittes ! Il ne faut pas confondre le croisemement de plantes pour améliorer la race avec la modification des gènes. Intérogez-vous sur les dégats faits par la culture des OGM dans des pays tels que l'Inde ; intérogez-vous sur la dépendance des agriculteurs américains avec les groupes comme Monsanto ; intérogez-vous sur votre avenir ... Est-ce la bouffe que vous voulez pour demain ? Moi, NON merci.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 nov à 09:47

    Anonyme-77656
    chouette a manger

    votre raisonement global sur MONSANTO et sur les OGM et aussi serieux que pour les poissons carres des enfants . pour ceux qui ont fain il ne disent pas de la bouffe mais simplement de la nourriture.



    Signaler un abus  
  • Par dps, le 3 Jan à 04:53

    dps
    monde de fou

    Le probléme n'est peut étre pas les omg qui a l'origine été censé améliorer notre alimentation du point de vue mondial mais si seul monsento et bash ont le monopole de la nourriture , la on a un probléme , les prix vont monter en fléche .



    Signaler un abus  
Publié : 02/11/11 - 07h50
Mis à jour : 02/11/11 - 08h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur