Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 22 avril, 14:20
Accueil > Pratique > Education > Programmes d'histoire - Mobilisation pour « sauver » Louis XIV et Napoléon Ier,

Programmes d'histoire - Mobilisation pour « sauver » Louis XIV et Napoléon Ier,

Education


Ce collectif s’appelle « Notre histoire forge notre avenir » et il proteste depuis plusieurs semaines, sur le Net, contre la quasi-éviction de Louis XIV et de Napoléon Ier des programmes d’histoire au collège. Mercredi soir, ce groupe comptait près de 3.800 membres sur Facebook, signe d’une mobilisation qui interroge, à quelques jours de la rentrée.

Couplé à une pétition qui a recueilli plus de 1.200 signatures depuis le début du mois, ce mouvement est porté par Dimitri Casili, historien et spécialiste du Ier Empire. « Les manuels de 5e consacreront 20 pages à l’Afrique au Moyen Age (empires Songhaï et du Monomotapa) ce qui ne laissera plus que 8 pages dédiées à Louis XIV. C’est un pur scandale », se plaint-il. « La déconstruction de notre histoire est rampante et les tenants de ces théories révisionnistes creusent lentement leurs sillons sans que personne ne réagisse », poursuit-il dans une lettre ouverte. Casili dénonce également une France « tournée vers la seule lecture culpabilisante du passé et cet éternel esprit de repentance ».

Cette décision officielle de l’Education nationale, qui date de 2008, a été prise au nom de « l’ouverture aux autres civilisations de notre monde ». Laurent Wirth, doyen du groupe histoire-géographie de l’inspection générale du ministère, cite ainsi en exemple « de nombreux jeunes dans nos écoles qui sont d’origine africaine : il faut aussi qu’ils se reconnaissent dans nos programmes ».





Par Actu France-Soir
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Education

Réactions à cet article9 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 26 août à 12:12

    Anonyme-77656
    Cette décision du

    Cette décision du gouvernement soulève chez moi plusieurs réactions. D'abord de la tristesse pour les élèves de collèges qui auront du mal à comprendre leur envionnement. Ensuite, une certaine crainte pour la société française.


    Comment savoir où l'on va si l'on ne sait pas d'où l'on vient ? C'est très louable de s'ouvrir aux autres dans la mesure où on sait qui on est, quand cette ouverture ne met pas en danger sa propre identité. Si c'est au détriment de sa propre construction, c'est dangereux. A l'adolescence, risqué.

    Comment espérer que des enfants acceptent les valeurs françaises s'ils ne savent pas qui les ont construites ?

    Comment peuvent-ils apprendre à aimer leur pays si on leur retire la connaissance de deux des plus illustres personnages de leur Histoire, personnages parfois controversés (ils sont humains, eux aussi) mais source de tellement d'admiration pour un enfant!


    On peut culpabiliser et faire culpabiliser de tout, en sortant les actions et décisions de leur contexte. Mais je ne suis pas convaincue à 100% que cette attitude soit constructive... On peut manipuler un peuple en orientant l'enseignement de son Histoire. L'Histoire elle-même l'a démontré et le démontre encore. Mais bientôt on ne le saura plus ! Et j'ai beau avoir 23 ans, vouloir changer le monde et avoir plutôt confiance en l'Homme, ça me fait peur. Vraiment.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 27 août à 06:01

    Anonyme-77656
    quand on veut réecrire

    quand on veut réecrire l'Histoire cela s'appelle du révisionnisme,si on la nie cela s'appelle du négationnisme

    il me semble que ces deux pratiques tombent sous le coup de la loi



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 12:32

    Anonyme-77656
    Etre ce que l'on est

    Effectivement,

    distiller les programmes qui donnent les bases du savoir et de la connaissance est grave car c'est faire perdre une identité d'appartenir à une nation.


    Savez-vous que l'on voit des énormités historiques du style : la pyramide du Louvre date des Égyptiens et... François Mitterrand? C'était un pharaon (sic dans une copie de niveau brevet des collèges).

    Que messieurs les spécialistes arrêtent de penser trop à faire plaisir aux autres on naît européen ou on naît africain ou on naît asiatique, ou on naît américain du Nourd ou du Sud!


    Croyez-vous que les programmes d'histoire en Chine, en Amérique, en Afrique, en Turquie ou ailleurs pensent tant aux autres?

    Là-bas, chaque matin, il y a un salut au drapeau.

    Respectons la France!!!!

    Dans



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 12:43

    Anonyme-77656
    Il est bien de tous connaitre

    Il est bien de tous connaitre ou du moins de s'y intéresser , cependant de nos jours, plus aucun jeune ne savent qui était Clovis, Napoléon, Louis IX etc.. ce qui est quand même notre base de notre histoire de France .alors apprendre les civilisations étrangère oui mais déjà connaitre la notre est tous de même primordiale je pense .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 15:13

    Anonyme-77656
    Quelle histoire!

    Le résultat à prévoir c'est que les élèves ne sauront ni l'histoire de France ni l'histoire du Monde. C'est de la même farine que la communication,comprenez propagande,du gouvernement qui s'alarme de l'insécurité tout en diminuant les effectifs des forces de l'ordre et en les employant de manière contestable.Veut-on vraiment que l'école forme le jugement des élèves pour en faire des citoyens?Que l'Etat se demande pourquoi les jeunes générations s'abstiennent de voter!Zappons sur deux régimes particulièrement autoritaires marqués par le culte de la personnalité...la République d'aujourd'hui ne s'en portera que mieux.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 23:06

    Anonyme-77656
    Une décision salutaire, pourtant :p

    Je suis assez étonné par les réactions que suscitent l'introduction d'une petite vingtaine de page aux empires africains, dont on ne nous dit rien en général, comparés aux huit pages consacrés à Louis XIV. C'est si peu, et ca permet tout de même de rappeller que l'Afrique n'a pas attendu qu'on lui demande d'entrer dans l'Histoire de façon péremptoire. Rien que pour cela, ca en vaudrait la peine, quelque soit les fautes des élèves qui produiront toujours autant de florilèges pour que chacun se gausse de sa propre culture.

    Alors, que les têtes des jeunes ne soient pas occupé par Clovis ou le roi Dagobert, mais plutôt des augustes empereurs chinois ou du Songhai, est-ce si mal ? Faut-il tant aimer que cela la France pour aimer un peu le reste du monde ? Je ne crois aucunement que connaître chaque page de l'histoire de France permette de devenir un bon français du XXIème siècle. C'est plutôt d'avoir les repères nécessaires de l'Histoire du monde pour faire face à l'interdépendance des Etats et des civilsations qui me paraît permettre de se raconter notre histoire tout en écoutant d'une oreille aiguisée. Oh, j'ai dis raconter notre histoire ? Si peu en sera oublié en cours, trois heures de cours, semble-t-il, tant d'éléments s'en iront dans les bas-fonds de la mémoire pour ne plus jamais en surgir, alors quelle perte pour ces jeunes que de raboter un peu le cours sur Louis XIV. L'école devrait avoir pour mission de donner les bases nécessaires dont fait partie l'histoire des autres civilisations (et de l'Europe aussi Wink, à chacun de juger en son for intérieur si La vie de Clovis est si nécessaire à son développement personnel de bon français.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 29 août à 19:41

    Anonyme-77656
    RAZ LE BOL

    Dans la même veine et pour éviter tout ressentiment nationaliste on pourrait déposer les monuments aux morts dans tous nos villages . Eux dont on a sacrifié la vie pour "soit disant" sauver la France !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 13 sep à 21:33

    Anonyme-77656
    Vive l'Empereur !

    Malgré toutes vos tentatives, vous n'arriverez jamais à l'effacer complètement de nos mémoires et de nos rêves, tant qu'il y aura des Français pour lui rester fidèle. Car il y a encore des Français Bonapartistes qui possèdent des valeurs comme le travail, le dépassement de soi, la grandeur de la France ainsi que le "Rien est impossible".



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 oct à 14:31

    Anonyme-77656
    L'identité de notre patrie

    Au lieu de supprimer ces enseignements relatifs à notre histoire, notre terreau, notre identité nationale, l'on ferait mieux de renforcer ce qui amènerait la jeunesse à aimer la France, à en être fier !


    Cette terre qui est nôtre doit garder son identité séculaire, la mémoire de son passé doit être absolument inculquée dès le plus jeune âge et non pas effacée comme le tend à faire cette nouvelle réforme !



    Signaler un abus  
Publié : 26/08/10 - 07h30
Mis à jour : 26/08/10 - 11h13
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur