Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 22 avril, 20:19
Accueil > Pratique > Education > Rentrée - La déprime des instits du 93

Rentrée - La déprime des instits du 93

Education


Un jour avant leurs élèves, c’est, ce mercredi, le tour des enseignants de faire leur rentrée. Cas particulier : la Seine-Saint-Denis, où un quart d’entre eux ont demandé leur mutation.

Ce matin, beaucoup d’enseignants feront probablement leur rentrée à reculons en Seine-Saint-Denis. Sur 11.000 enseignants du premier degré, l’inspection académique a reçu 2.800 demandes de mutation d’agents souhaitant échapper au département. Et, parmi eux, seuls 500 ont obtenu satisfaction.

Isabelle Guigon, secrétaire du SE-UNSA en Seine-Saint-Denis, n’est pas surprise par ces chiffres. « Notre département n’est pas attrayant. Les conditions de vie et de travail y sont difficiles », explique cette enseignante de Bondy. « Les loyers sont élevés et le cadre de vie n’est pas le plus agréable du monde. Il n’y a ni la mer, ni la montagne, ni la campagne », précise-t-elle. Avant d’ajouter : « La moitié du département est classée en zone d’éducation prioritaire (ZEP). Les enseignants sont confrontés à une recrudescence de la violence des élèves et de leurs parents. Beaucoup de parents d’élèves vont mal. Ils sont au chômage, exclus, et auraient besoin d’une prise en charge médicale. »

Rejoindre son conjoint

Caroline Marchand, son homologue au SNUIPP-FSU, avance d’autres arguments pour expliquer cette volonté de départ des enseignants. « Un tiers des agents demandant leur mutation veulent enseigner dans les départements voisins de Seine-et-Marne et du Val-de-Marne, où les conditions d’exercice du métier sont les mêmes », assure cette enseignante de Pierrefitte-sur-Seine. Selon elle, le véritable problème est le trop petit nombre de lauréats au concours issus de Seine-Saint-Denis. Une tendance qui ne devrait pas s’arranger avec le recrutement des enseignants au niveau master. « Beaucoup de candidats originaires de province viennent passer le concours dans le département parce qu’il y a davantage de postes. Mais, une fois reçus, ils n’ont plus qu’une idée en tête : rejoindre leur région, leur conjoint et leurs proches. »

Les syndicats s’accordent pour reconnaître que le manque de stabilité des équipes nuit à la politique éducative et pédagogique des établissements. « Il faudrait rendre ce département plus attractif, en payant davantage les enseignants et en leur offrant des conditions de travail plus agréables », conclut Isabelle Guigon.


Par Marie Conquy
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Education

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 03:54

    Anonyme-77656
    Scandaleux

    Qu'attendent les tenants de droite pour s'offusquer d'une hausse des dépenses pour le 93 ?

    Pour dire vrai, ne vous inquiétez pas, la dépense pour un élève parisien est beaucoup plus élevée que pour un dionysien. Et donc la réussite aussi.



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 22:29

      Anonyme-77656
      "la dépense pour un élève

      "la dépense pour un élève parisien est beaucoup plus élevée que pour un dionysien."


      C'est faux. La vrai différence est que les Parisiens ne ravagent pas leurs écoles dès qu'elles sont rénovées, les élèves se tiennent relativement correctement en cours, les parents font faire leurs devoirs à leurs gamins plutôt que de frapper les profs, etc.


      Salauds de Parisiens !



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 15:52

    Anonyme-77656
    Ca explique tout

    « Il n’y a ni la mer, ni la montagne, ni la campagne ».


    C'est le problème majeur bien entendu.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 16:03

    Anonyme-77656
    @R2mi : Le "9-3" est le

    @R2mi : Le "9-3" est le département qui coute le plus cher en terme d'éducation, d'aides aux associations et d'aides sociales. Faut arrêter de se mentir. Si une certaine population ne veut pas y mettre du sien pour s'intégrer, nous n'arriverons à rien, argent ou pas. Répression ou pas.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 16:04

    Anonyme-77656
    A partir de quels critères un

    A partir de quels critères un élève de Saint-Denis a le droit d'avoir plus de moyens qu'un élève du Cantal ou de la Creuse. Ah oui cette fameuse misère... celle qui empêche de se nourrir et de se chauffer en hiver ?? ou celle qui ne permet pas de rouler en Mercedes.


    Si des élèves ne veulent pas apprendre, qu'ils restent chez eux à jouer à la Playstation 3.


    Un dionysien qui en a marre des pleurnicheuses !!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 17:58

    Anonyme-77656
    Parler vrai

    Arrêtons de tourner autour du pot! Les conditions de travail dans les ZEP de Seine Saint Denis (et d'ailleurs) pour les instits comme pour les profs du second degré sont absolument é-p-o-u-v-a-n-t-a-b-l-e-s. Voilà la raison qui pousse le personnel enseignant de l'EN à demander leur mutation. Le reste n'est qu'anecdotique.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 19:06

    Anonyme-77656
    Mais bien sûr!

    Il faut arrêter avec le "manque de moyens". Des millions d'enfants dans le monde apprennent dans ce qui n'est guère mieux qu'une hutte, avec au mieux une ardoise pour tout matériel. Ce n'est pas une question de moyens. Je garde de mon passage dans le "93" le souvenir d'une ignorance crasse dans laquelle 95% des élèves se complaisaient. On aurait pu gaspiller le triple de l'argent qui leur était déjà consacré inutilement, cela n'aurait rien changé.

    Je n'ai de regrets que pour les deux ou trois élèves par classe qui auraient pu réussir s'ils n'avaient pas été entourés d'une bande de sauvages bien décidés à le rester.



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 19:52

      Anonyme-77656
      Absolument d'accord avec vous

      Prof dans une ZEP du 92 je pense exactement comme vous! Mais avouez que nos syndicats ne portent pas vraiment ce discours de vérité.



      Signaler un abus  
      • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 21:46

        Anonyme-77656
        attention à ce que vous dites

        attention à ce que vous dites camarades !

        on peut vous repérer à tout moment sur Internet...



        Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 19:52

    Anonyme-77656
    Allez cochons de français ,

    Allez cochons de français , payez vos impots....



    Signaler un abus  
Publié : 01/09/10 - 12h49
Mis à jour : 01/09/10 - 12h56
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur