Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 24 octobre, 08:02
Accueil > Pratique > Emploi > L’opération de la dernière chance chez Molex

L’opération de la dernière chance chez Molex

Emploi


L’usine Molex doit fermer fin octobre. Les ouvriers espèrent encore que le gouvernement les sauve.

Ils veulent y croire. Demain, une centaine de salariés de l’équipementier automobile Molex, à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), qui devrait fermer ses portes le 31 octobre prochain, montent à Paris pour se faire entendre du gouvernement. Six d’entre eux doivent être reçus par Philippe Gustin, le conseiller du secrétaire d’Etat à l’Industrie, Luc Chatel. Une déception puisque tous espéraient avoir affaire directement avec leur ministre de tutelle. Pourtant rien ne semble pouvoir entacher leur espoir de voir la fermeture du site annulée. « On nous dit que cette fermeture est d’ordre purement économique, nous explique Thierry Bonhoure, délégué syndical FO. C’est faux. Nous avons un rapport du cabinet d’expertise Syndex qui confirme la viabilité du site de Villemur. Nous venons donc remettre ce rapport à Luc Chatel, qui s’était engagé à nous aider si les conclusions confirmaient l’absence de raison économique de fermer le site, et la préméditation de cette décision, bien avant que le nombre de commandes baisse. Il doit maintenant réagir en faisant pression sur la direction, mais aussi sur nos clients et les constructeurs. »

Reprise des commandes mais…

Un espoir ravivé la semaine dernière par l’arrivée d’une dizaine d’intérimaires dans la production embauchés pour assurer jusqu’au bout le carnet de commandes. Colère pour les 283 salariés menacés ? « Pas vraiment, nous répond Thierry Bonhoure, puisque qu’il y a un taux de congés maladie plus élevé que d’habitude, on comprend qu’il faille les remplacer. Mais c’est rageant de voir qu’il y a une vraie reprise des commandes et que le site va fermer. » Le patron de Molex, pour se défendre, répète à l’envi que « l’on perd quand même de l’argent, environ 1 million d’euros par mois… » Thierry Bonhoure, lui, croise les doigts. « Car si demain Luc Chatel refuse de nous aider, il faudra commencer à songer aux négociations pour un plan social. »
Par Alexandra Gonzalez
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Emploi

Publié : 07/06/09 - 18h00
Mis à jour : 12/03/10 - 14h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur