Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 30 novembre, 22:27
Accueil > Pratique > Emploi > Le retour en force des saisonniers

Le retour en force des saisonniers

Emploi


Appelés en renfort à chaque pic d’activité touristique, les saisonniers représentent un enjeu économique important pour la restauration, l’hôtellerie et les loisirs. Mais cet été encore, leur situation reste largement précaire.

Moniteur de ski l’hiver et vendangeur l’été : à défaut d’assurer une vie professionnelle stable, l’emploi saisonnier permet de varier les plaisirs. Ce terme générique cache une réalité sociale multiple. Diversité des âges, des parcours et des métiers, il y a presque autant de cas particuliers que d’employés, surtout depuis que la crise économique a frappé. Derrière le bar du Macumba Night de vos vacances, de jeunes diplômés côtoient des chômeurs, des étudiants, voire des retraités. Seule similitude entre ces salariés : la précarité du statut, principalement liée à l’incertitude de l’embauche et aux horaires extensibles.

Un obstacle majeur qui n’a pas réussi à décourager : l’emploi saisonnier « a très nettement redémarré », a indiqué Laurent Wauquiez la semaine dernière lors de la visite d’une maison qui accueille les travailleurs temporaires à Villers-sur-Mer (Calvados). Le secrétaire d’Etat à l’Emploi n’a pas chiffré l’ampleur de cette reprise, mais il a précisé que 600.000 postes étaient concernés en France. Les estimations des syndicats sont plus élevées : la CFDT recense ainsi 800.000 saisonniers dans l’agriculture et 400.000 dans les hôtels, cafés et restaurants. Certains d’entre eux tirent l’intégralité de leurs revenus de ces missions ponctuelles.

Statut spécifique

Un emploi est considéré comme saisonnier lorsqu’il est effectué chaque année à la même période, et qu’il est suivi d’une phase d’inactivité. Il doit faire l’objet d’un contrat à durée déterminée, éventuellement renouvelable. L’employeur peut recruter hors des frontières, à condition qu’il n’y ait pas de main-d’œuvre qualifiée et disponible sur le territoire national. L’activité des travailleurs étrangers ne peut toutefois pas excéder six mois par an. Depuis 2005, le statut des saisonniers a été amélioré : droit à la formation, prise en compte de l’ancienneté en cas de contrats successifs dans la même entreprise… mais aucune garantie concernant le salaire, qui ne dépasse pas le SMIC dans 90 % des cas.

Difficile dans ces conditions de trouver un logement décent dans les zones touristiques où les loyers sont élevés. Conscient de ce problème, Laurent Wauquiez a regretté que les saisonniers « travaillent encore trop souvent sur le fil du rasoir ». Il a proposé d’utiliser les fonds du grand emprunt lancé par le gouvernement pour développer les logements dédiés aux salariés épisodiques. Avec un espoir à la clé : que ces petits jobs fassent office de tremplin vers un emploi pérenne.

Saisonnier, mode d’emploi

Contrat de travail Il s’agit d’un contrat à durée déterminée signé par l’employeur et le salarié. Obligatoire, il doit être remis dans les quarente-huit heures qui suivent l’embauche. Il précise les tâches à effectuer, le salaire, les primes, la convention collective applicable et la période d’essai (deux semaines maximum pour un contrat de moins de six mois).
La durée du contrat Huit mois maximum. Il peut être reconduit d’une année sur l’autre. Si le CDD ne comporte pas de date précise d’échéance, il doit mentionner une durée minimale d’emploi.
Heures supplémentaires Elles doivent être récupérées sous la forme d’un salaire ou de jours de repos.
Congés et repos Le Code du travail s’applique de la même façon pour les saisonniers.



Par Marie-Laure Hardy
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Emploi

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 18 août à 02:18

    Anonyme-77656
    Selon la secrétaire à l'emploi des USA....

    Un actif exercera au moins 14 emplois avant d'avoir atteint 38 ans de vie professionnelle.

    Actuellement, 1 employé sur 4 a un contrat de travail d'une durée de moins d'1 an, et plus de 50% de 5 ans d'ancienneté dans leur travail.

    Toujours selon la même source, les 8 emplois qui seront les plus demandés en 2015 n'existent pas encore aujourd'hui !

    Comment peut-on se préparer à exercer des emplois qui n'existent pas actuellement, pour utiliser des technologies qui restent à inventer ou résoudre des problèmes que nous ne pouvons imaginer ?

    En attendant vivement la prochaine saison, pour nos saisonniers.



    Signaler un abus  
Publié : 03/08/10 - 10h56
Mis à jour : 03/08/10 - 12h12
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur