Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 20 septembre, 04:11
Accueil > Pratique > Emploi > Un patron qui lâche du lest

Un patron qui lâche du lest

Emploi


Face aux attentes considérables des Français en matière d’emploi et de pouvoir d’achat, face aux inquiétudes qui montent de toutes parts dans le pays, la tâche du chef de l’Etat est pharaonique, d’autant que la crise économique et financière est sans précédent depuis les années 30. Les grandes espérances de la campagne présidentielle de 2007 ont été en partie déçues et la confiance est ébranlée.

Dans ce contexte terrible, Nicolas Sarkozy a choisi hier soir de faire front en privilégiant la pédagogie et l’explication mais sans changer le cap sur l’essentiel de sa politique. Il tient notamment à rectifier les fausses interprétations sur les banques : aucun euro ne leur a été donné, et les intérêts des prêts seront consacrés aux mesures sociales ; il tient également à rappeler que dès le début de la crise il a garanti à Toulon le maintien absolu de l’épargne des Français déposée dans les banques. Sur les réformes, la ligne est confirmée, elles vont continuer au même rythme même si celle des lycées a été différée pour être mieux expliquée et, il l’espère, comprise.

Ceux qui à gauche, au PS, espéraient un changement de politique et un recul sur l’essentiel du credo sarkozyste en sont pour leurs frais. Mais l’animal politique de premier ordre qu’est ce président de la République a su entendre les avertissements du peuple, surtout celui des manifestations de grande ampleur. Il a donc décidé de lâcher du lest sur le plan social au profit des personnes âgées, des chômeurs, des contribuables modestes.
Le grand rendez-vous social du 18 février devrait confirmer ces mesures, ainsi qu’une meilleure répartition des bénéfices des entreprises entre actionnaires et salariés, par la négociation entre partenaires sociaux ou à défaut par la loi !

Tandis que le président Sarkozy persiste et signe pour l’essentiel de sa politique, l’Homo politicus Nicolas, s’efforce de convaincre une majorité de Français et de les rassembler pour amortir les conséquences de la crise. Vu les sondages, mauvais, et les mécontentements, énormes, le pari est osé, mais ce président-là n’est pas prêt à manger son chapeau, ni sur les réformes, ni sur Bernard Kouchner, ni sur la nomination du président de France Télévisions.

C'est sur France Soir !

Plus d'articles Emploi

Publié : 06/02/09 - 10h07
Mis à jour : 12/03/10 - 13h48
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur