Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 17 juin, 11:27
Accueil > Pratique > Médecine > Grippe A - “Le libéralisme européen a prévalu sur la réglementation”

Grippe A - “Le libéralisme européen a prévalu sur la réglementation”

Médecine


Interrogé par France-Soir sur les mesures prises contre la grippe A, Marc Girard, notamment expert en pharmaco-épidémiologie, spécialité qui étudie les effets des médicaments, remet en cause la stratégie du gouvernement, qu’il juge trop précipitée. Il souligne les risques liés au vaccin.

FRANCE-SOIR. Que pensez-vous de la stratégie adoptée pour prévenir la grippe A ?
MARC GIRARD.
Sans hésitation, je dirais qu’on en fait beaucoup trop. Pour l’instant, la seule donnée qu’on a est en faveur d’une bénignité du virus. Or, en France, nous avons adopté une rhétorique du pire. Mais avec des « si ceci, si cela », on ne fait pas de la santé publique. Je pense qu’il y a deux aspects problématiques dans cette stratégie. D’une part, encore une fois, on ponctionne des sommes colossales sur les allocations de ressources pour la santé publique, alors qu’il y a d’autres secteurs de santé qui accueilleraient les bras ouverts l’argent dépensé pour la grippe A. D’autre part, en faisant des hypothèses catastrophiques sur la propagation du virus, on oublie d’autres aspects, comme la toxicité du vaccin.

Vous jugez que les autorités se sont précipitées les yeux fermés ?
Bien sûr. Il faut tenir compte que la rhétorique du pire est sélective. Il y a de nombreux antécédents qui nous montrent que les vaccins peuvent être néfastes, comme celui contre l’hépatite B qui a entraîné des pathologies. Si je prends l’hypothèse que 20 millions de Français soient touchés par la grippe A et que la mortalité est de 0,3 pour 1.000 cas, alors j’aurais 6.000 morts, des personnes âgées ou fragilisées. Mais avec un vaccin dont les essais cliniques ont été précipités, sous l’hypothèse non déraisonnable d’un effet indésirable grave chez 1.000 sujets vaccinés, on pourrait aller jusqu’à 65.000 morts, cette fois chez des personnes de tout âge. Et quand j’entends des experts qui m’affirment que l’on fait cela par principe de précaution, je n’y crois pas. Pour comprendre ce principe, il faut une condition centrale : la solution est envisageable si son coût est raisonnable. Or quand on voit les sommes dépensées pour les vaccins ou le Tamiflu le coût n’est pas raisonnable.

Comment expliquer alors la possibilité d’une vaccination massive ?
L’industrie pharmaceutique est parmi les secteurs industriels les plus lucratifs. Le libéralisme européen a prévalu sur la réglementation. Au-delà du poids considérable des lobbies en Europe, de plus en plus on privilégie des gens incompétents qui n’ont qu’une technicité ponctuelle et non générale. Pour évaluer les risques d’un développement vaccinal aussi précipité, il faut détenir certaines compétences pharmaceutiques, notamment sur l’Autorisation de mise sur le marché (AMM). Normalement, un laboratoire vient avec ses tests devant l’administration qui lui donne ou non l’AMM. Dans le cas de la grippe A, on a payé un vaccin qui n’était pas prêt. Et qu’on m’explique comment on fabrique un vaccin en trois mois alors qu’il a toujours fallu des années pour n’importe quel médicament.

Que préconisez-vous ?
Pour le moment, nous n’avons aucune preuve que cette grippe est plus dangereuse que les autres. On nous dit qu’il y a une possibilité qu’il mute. C’est une hypothèse. Ensuite le vaccin est réalisé à partir d’un virus qui n’a pas muté, donc on peut douter de son efficacité. Et s’il mute, ce sera peut-être pour devenir moins dangereux. Je pense qu’il faut initier la population à des mesures très simples.

 


Les assurances ont prévu le coup


Dans une première prise en charge, les frais liés à la grippe A sont désormais exclus des contrats d’assurance. La raison ? Des experts et des responsables politiques ont affirmé que le risque grippe A était « inévitable ». Et si risque prévisible il y a, alors il n’est plus assurable, par définition. Par conséquence, les assureurs n’auront aucune obligation de rembourser les frais liés à H1N1.


Les “produits miracles” fleurissent sur la Toile


De nouveaux produits apparaissent sur Internet. Kits de désinfection à prix cassés, nouvelles méthodes pour éviter la contamination, des boosters d’immunité, le business autour de la grippe A fleurit sur la Toile. Les recettes de grand-mère et les méthodes dites naturelles connaissent un franc succès.

« Boosters » d’immunité ou simple mélange de vitamines, le flou persiste autour de ces produits. Et le plus inquiétant se trouve sur les sites qui proposent de la badiane (le fameux anis étoilé, appelé aussi anis de Sibérie ou fenouil de Chine), qui se vend en grande quantité. Raison de cet engouement : c’est de cette épice qu’on extrait l’acide shikimique, le principe actif du Tamiflu, le médicament de référence contre le H1N1.

 

Par Propos recueillis par Justine Chevalier
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Médecine

Publié : 25/08/09 - 19h15
Mis à jour : 12/03/10 - 14h24
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur