Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 27 novembre, 04:53
Accueil > Actualité > Politique > Primaires socialistes - Les amis de DSK annoncent son "retour"

Primaires socialistes - Les amis de DSK annoncent son "retour"

Présidentielle 2012


Alors que Dominique Strauss-Kahn entretient le suspense sur son intention de briguer ou non l’investiture du PS pour la présidentielle de 2012, ses fidèles affichent leur confiance.

C’est une question lancinante, et agaçante à la longue. Dominique Strauss-Kahn quittera-t-il en juin prochain la tête du Fonds monétaire international (FMI) pour faire campagne en France en vue de représenter le PS à la présidentielle de 2012 ? Passé maître dans l’art de l’esquive, l’intéressé « n’a pas encore tranché », selon l’un de ses proches, qui estime aujourd'hui à… 70 % la probabilité que DSK se présente aux primaires. Un temps déboussolés par l’absence et surtout le silence de leur leader, ses fidèles n’ont d’ailleurs « plus aucun doute ». « Il sera des nôtres, estime ainsi Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère. Tous les indicateurs sont au vert. Le discours de DSK n’est pas le même en France et à l’étranger : c’est un premier signe. Et, quand Anne Sinclair s’invite sur le plateau du Grand Journal de Canal+, c’est pour rappeler que son mari est de gauche ! »

En jouant la montre jusqu’en juin 2011, date de clôture des candidatures, Strauss-Kahn semble paradoxalement crédibiliser son intention de se lancer dans la course présidentielle. « S’il y avait renoncé, il l’aurait déjà fait savoir », soutient Marisol Touraine, députée d’Indre-et-Loire. « Il se prépare à être candidat, renchérit l’un des lieutenants de DSK. Au FMI, il a accès à toutes sortes de synthèses sur la situation de la France et, pour le reste, il s’entretient régulièrement avec Martine (Aubry, NDLR). Leurs discussions portent sur le climat politique, l’état du parti et de la gauche, les attentes des Français… »

« Si la droite joue en dessous de la ceinture, elle nous trouvera »


Ses fidèles s’attendent, disent-ils, à une campagne « dure ». Et, pour le moins, à quelques boules puantes. « La droite utilisera tous les arguments pour ne pas perdre le pouvoir, estime Urvoas. Mais si elle veut jouer en dessous de la ceinture, elle nous trouvera. Elle ne nous intimidera pas, ne nous effraiera pas et ne nous touchera pas. » « Il y a une jurisprudence Clearstream, affirme un autre proche de DSK. Sortir des dossiers pendant la campagne apparaîtrait aussitôt comme une manœuvre politique… »

Les strauss-kahniens serrent les rangs, sortent du bois et phosphorent. Ainsi Michèle Sabban, qui s’attelle à « préparer et mettre en place les conditions de son retour. » La vice-présidente du conseil régional d’Ile-de-France appelle un à un les militants déçus par la campagne présidentielle de 2007, marquée par les tensions autour de Ségolène Royal. Sabban réfléchit aussi au projet : « Il faut prendre la température », argue-t-elle, tout en mettant en avant le travail de Martine Aubry.

La patronne du PS, qui maintient le calendrier des primaires malgré les pressions pour l’avancer, joue pleinement la carte Strauss-Kahn. Quitte à sacrifier la sienne ? « Elle a très envie d’y aller et elle aussi s’y prépare, relativise un dirigeant du parti, proche de DSK. Mais Dominique est maître de son destin. Il est dans la même situation que Jacques Delors en 1994 : les Français l’appellent, à lui de savoir pour quoi faire… » On se souvient tout de même qu’en 1994 Delors, finalement, avait choisi de ne pas « y » aller.

Toujours au zénith dans les sondages, l’étoile Strauss-Kahn ne risque-t-elle pas de pâlir de l’entrée en campagne de Ségolène Royal, qualifiée de « tonitruante » par Marisol Touraine ? « Il faut garder son sang-froid, préconise un député strauss-kahnien. Quand Ségolène a vu Dominique en novembre, elle a compris qu’elle n’était pas dans le coup du pacte avec Aubry. C’est pour cela qu’elle a officialisé sa candidature. Mais elle a dit à Dominique qu’elle n’excluait rien, pas même de se rallier à lui avant les primaires. »

« Nous ne gagnerons pas sans Ségolène »

Sabban veut croire à cette hypothèse. « Si Royal a lancé sa campagne sur les terres de Strauss-Kahn, c’est pour lui préparer le terrain. C’est une manière de lui dire : "Je suis là, avec toi". » CQFD. L’atout Royal, Urvoas le met, lui aussi, en avant. « Nous ne pourrons pas gagner sans elle, affirme-t-il. Ségolène a quelque chose en plus : un lien particulier avec l’opinion. Elle aura un rôle considérable à jouer dans la campagne du candidat socialiste. D’autant qu’elle a tiré les leçons de son échec à la présidentielle de 2007 : elle met désormais en avant l’unité du parti. »

Et DSK, a-t-il eu le temps de dresser le bilan de la primaire de 2006, où il avait été balayé par l’ouragan Royal ? « Oui, affirme l’un de ses plus fidèles partisans. En prenant la tête du FMI, il a gommé l’image de dilettante qui lui collait à la peau. Il s’est mis à travailler énormément, et il s’est construit un personnage solide, appliqué, économe de ses mots, peut-être même calculateur. » Et de conclure, sourire en coin : « Le désir d’avenir est passé de Ségolène à Dominique. »


Emilie Cuisinier
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article7 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 20 déc à 09:16

    Anonyme-77656
    Si la droite joue en dessous de la ceinture

    De quoi nous pousser à relire sexus politicus!!!

    Si seulement ils s'occupaient justement d'autre chose que du dessous de leur ceinture,a droite comme à gauche tout irait surement mieux!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 déc à 10:25

    Anonyme-77656
    Petits meurtres entre camarades

    Pour savoir ce qui se passe au P.S. il faut surtout lire le livre du journaliste de "Libération" (sympathisant PS ?) sorti en aout 2010 : PETITS MEURTRES ENTRE CAMARADES.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 déc à 11:49

    Anonyme-77656
    les mêmes intêrets

    Straus Khahn et Sarkozy ne défendraient-ils pas les mêmes intêrets...intêrets...%%%...?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 déc à 12:31

    Anonyme-77656
    dossiers sous-entendus...

    En disant : "sortir des dossiers pendant la campagne apparaîtrait aussitôt comme une manœuvre politique..." Mr Urvoas ne laisse-t-il pas entendre que des dossiers existent ? Si tel est le cas ne serait-il pas plus judicieux de les sortir tout de suite afin de garder le contrôle de la situation?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 déc à 13:57

    Anonyme-77656
    LE RETOUR DU DELUGE .

    Cela montre leurs bassesses , car pour le moment ceux ne sont

    pas avec des paroles que le peuple vivra mieux , y a qu'à voir en Espagne les bordels ont remplacés les agences pour l'emploi .

    Que peut il apporter de plus ce Monsieur ou son préparateur ce soit disant Mr Sabban rien, d'abord il faut connaitre les vraies

    urgences du peuple et non les anesthésier , vous dites clearstream, et vous sang contaminé , pour ces besognes vous etes fort mais le reste Amen , les préoccupations des Français

    c'est quoi pour vous , je peux m'avancer et dire que dans ce pays personne ne pourra rien faire car c'est foutu , Des DE GAULLE cela ne se trouve pas à tous les coins de rue . Carte sur table

    Messieurs les journalistes dites leurs qu'elles sont les premiers problémes à résoudrent .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 déc à 19:47

    Anonyme-77656
    DSK

    Faire croire aux français que DSK pourrait leur apporter socialement beaucoup de choses, c'est les tromper. DSK est né et vit dans un milieu où il n'y a que l'argent qui compte, comme SARKOZY d'ailleurs. Alors si les français étaient amenés à voter pour lui c'est qu'ils n'auront rien compris et ils en supporteront les conséquences



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 déc à 10:46

    Anonyme-77656
    question du sens

    Dans une véritable démocratie, on propose aux électeurs des alternatives véritables. La question du sens d'un candidat de la gauche qui se confond largement avec celui de droite, commence sérieusement à être posée, si l'on en croit la mobilisation massive qui s'organise à gauche contre la candidature de DSK.



    Signaler un abus  
Publié : 20/12/10 - 08h04
Mis à jour : 14/01/11 - 13h03
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande