Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 23 janvier, 15:47
Accueil > Sport > Autres sports > JO 2012 : Adrien Mattenet, au bout du rêve

JO 2012 : Adrien Mattenet, au bout du rêve

Série : Les sportifs français aux JO de Londres 2012

Exclusif

Chaque mercredi, retrouvez sur France-Soir le portrait d'un athlète français qui s'apprête à disputer les Jeux Olympiques de Londres. Aujourd'hui, Adrien Mattenet, premier Français à entrer dans le Top 20 mondial du tennis du table depuis 2001.

Qualifié en mai 2011, Adrien Mattenet fut le premier Français qualifié pour les JO 2012
Qualifié en mai 2011, Adrien Mattenet fut le premier Français qualifié pour les JO 2012 DR/TeamMattenet2011

« Quand je serai grand, je ferai les Jeux Olympiques ». Une fois tous les quatre ans, au minimum, voilà ce qu'à peu près tous les parents de la planète entendent de la bouche de leur progéniture. Et ils sourient, le plus souvent, de cette tendre naïveté, quand ils ne répondent pas « et pourquoi pas cosmonaute? ». Cosmonaute, Adrien Mattenet aurait eu du mal à le devenir, notamment parce qu'il n'est pas russe. Mais les Jeux Olympiques, le natif d'Eaubonne s'apprête bien à les disputer sous les couleurs de la France. L'aboutissement d'un rêve de gosse, né devant le téléviseur familial. « J'avais huit ans », se souvient le meilleur pongiste français du moment. « En entendant la Marseillaise aux JO d'Atlanta en 1996, j'ai été touché au plus profond. Je me suis dit: “Je veux faire ça. C'est ma voie” ». Un an plus tard, Adrien Mattenet devient champion de France benjamin de tennis de table, quelques mois après avoir commencé à pratiquer ce sport.

Sparring-partner à Pékin en 2008

L'ascension est rapide, pas fulgurante; en 2005, le Francilien acquiert le titre de champion de France juniors mais ce n'est qu'en 2008 que le déclic s'opère. Adrien Mattenet vit de près les Jeux Olympiques de Pékin, puisqu'il est le sparring-partner des Français qui y sont engagés. « Là, j'ai effleuré mon rêve de gosse et je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de ça ». Problème: à 21 ans, le jeune homme confesse avoir encore « le cul entre deux chaises », et ne pas avoir choisi entre ses études de mathématiques et le sport de haut niveau. « Je n'étais que 250e mondial », explique-t-il, « ce qui était donc assez moyen, surtout à cet âge-là. J'ai beaucoup travaillé pour acquérir un bagage technique, mental et physique plus solide. Mais cela prend du temps; l'entraînement que je suis depuis quatre ans, certains de mes adversaires, dont les Chinois, le font depuis l'âge de cinq ou six ans ».

Premier français qualifié pour Londres

A force de travail, Adrien Matennet parvient, malgré son retard, à gravir petit à petit les échelons. Et dès 2010, celui qui est aujourd'hui 20e mondial met tout en œuvre pour un seul objectif: les Jeux olympiques de Londres. « On a commencé à tout calculer, à y penser presque tout le temps; ma vie était réglée en fonction de cela. Cela n'a pas été évident », se rappelle-t-il. Mais, au bout, la délivrance; le 11 mai 2011, Mattenet bat le Singapourien Gao Ning en seizième de finale du Championnat du monde et devient le premier français qualifié pour les JO. « Quand j'ai su que j'étais le premier, cela m'a fait quelque chose », convient-il, « notamment parce qu'il y a eu des retombées médiatiques autour de cela, c'était symbolique ».

“Je serai plus fort à Rio”

Pour ses premiers Jeux, Adrien Matennet ne se fait pas vraiment d'illusions. Celui qui n'a jamais atteint une demi-finale d'un championnat d'Europe ou du monde n'a que peu de chances de revenir médaillé de Londres. Mais compte bien jouer ce peu de chances à fond: « Je suis profondément compétiteur », lâche-t-il, « donc quand je commence un match c'est toujours, toujours pour le gagner. J'ai aussi la conviction que je peux battre n'importe qui, mais je reste réaliste. Il faut que je travaille encore et ces Jeux vont notamment servir à emmagasiner de l'expérience. Je pense que je serai plus fort à Rio en 2016, voire en 2020. Mais si je peux décrocher une médaille dès cette Olympiade, je ne vais pas m'en priver », s'amuse le Val d'Oisien, qui ne se met pas de pression supplémentaire à l'idée de réaliser enfin son rêve.

“Seulement du bonheur”

« Ces jeux, c'est seulement du bonheur, quoiqu'il arrive », explique celui qui est aujourd'hui licencié à l'AS Pontoise-Cergy PTT. « Cela peut être un nouveau monde si l'on en revient avec un médaille. La reconnaissance médiatique, les retombées peuvent être immenses, quel que soit le sport qu'on pratique. Mais même si on ne finit pas sur le podium, c'est une formidable aventure humaine. Mais c'est vrai que quand on voit la joie que donnent les athlètes qui gagnent aux JO, ça fait envie... », avoue Adrien Mattenet. « Ce serait une formidable récompense pour mes proches, qui me voient peu et pour qui tout n'est pas toujours facile », sourit-il. Ce serait une belle manière, aussi, d'aller tout au bout d'un rêve entrevu par les yeux d'un gosse.

 

Mercredi prochain: 

Audrey Tcheuméo, judo

Par Jean Berthelot de La Glétais

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour