Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 19 avril, 02:39
Accueil > Sport > Autres sports > NBA : Les basketteurs les plus cinglés (Diaporama)

NBA : Les basketteurs les plus cinglés (Diaporama)

NBA saison 2011/2012

Diaporama

Dennis Rodman, Gilbert Arenas, Allen Iverson, Metta World Peace, Rasheed Wallace et Bill Laimbeer méritent sans contestation possible leur place dans le tableau d'honneur des joueurs les plus fous de l'histoire de la NBA.

  • Dennis Rodman, star exaltée des Chicago Bulls de 1995 à 1998. <em>SIPA/CSPA/NEWSCOM/SIPA</em>
  • Gilbert Arenas, des Memphis Grizzlies, as de la gâchette. <em>SIPA/Josh Thompson</em>
  • Allen Iverson sait tout faire avec un ballon. Surtout n'importe quoi. <em>SIPA/IBRAHIM USTA</em>
  • Metta World Peace est censé apporter "la paix universelle" aux Lakers. <em>SIPA/CAL SPORT MEDIA</em>
  • Rasheed Wallace, 2,11m, sous son dernier maillot, celui de Boston. <em>SIPA/Winslow Townson/AP/SIPA</em>
  • Le président américain Barack Obama a eu la chance de croiser le fameux Bill Laimbeer, en 2009. <em>AFP/SAUL LOEB</em>

Dennis Rodman

Après avoir rendu ivres les fans des Chicago Bulls, leur donnant, associé à Michael Jordan et à Scottie Pippen, trois titres de champion, Dennis Rodman est désormais alcoolique. « Sa maladie l'empêche de trouver du travail. Cette affaire, avec sa femme qui demande le divorce, l'a poussé au bord du gouffre. Il est très affecté et extrêmement malade. Et ça ne fait qu'empirer », explique sa conseillère financière Peggy Williams. Agé de 50 ans, Rodman doit plus de 810.000 dollars à sa troisième épouse et mère de deux de ses enfants. Il risque la prison.


Gilbert Arenas

L'une de ses premières décisions en NBA fut de prendre le numéro 0 à Golden State car personne ne le pensait capable de jouer ne serait-ce qu'une minute sur les parquets. Arenas a finalement connu un début de carrière brillant, devenant une star avant de perdre pied après une blessure survenue à la fin de la saison 2006-2007. Le 21 décembre 2009, on a retrouvé quatre armes à feu dans le vestiaire des Washington Wizards. Arenas s'excusera pour cette « mauvaise blague » mais se verra suspendu jusqu'à la fin de la saison. « Dans ce monde, tu as beau avoir fait un million de bonnes choses, une seule mauvaise action peut te descendre », explique aujourd'hui le nouveau joueur de Memphis, philosophe.


Allen Iverson

Allen Iverson a une carrière foutraque (Besiktas...) mais, surtout, de multiples tatouages. Le plus connu, tatoué sur son biceps droit, est ''The Answer''. Un surnom que lui avaient donné ses coéquipiers. On trouve également sur son corps un bulldog, des mots chinois, le nom de sa femme, ceux de ses enfants et la citation ''Fear No One'', que l'on traduit par ''N'a peur de personne''.

 

Metta World Peace

Généralement, les basketteurs se contentent de changer d'équipe ou de style de jeu. Se considérant davantage qu'un simple joueur, Ron Artest a choisi, en juin 2011, de changer ni plus ni moins d'identité. Depuis septembre, l'arrière des Lakers se prénomme donc Metta World Peace. Chez les bouddhistes, metta désigne un ''amour bienveillant''. Un patronyme guère approprié pour un homme qui s'était fait suspendre 72 matches à l'époque où il jouait avec Indiana pour avoir frappé un supporteur. Le fan en question lui avait lancé un gobelet de bières des gradins.

 

 

Bill Laimbeer

On le présente généralement comme l'un des joueurs les plus détestés de l'histoire. All-Star en 1983, 1984, 1985 et 1987, il fut sous le maillot des Bad Boys de Detroit la cible des arbitres. A l'époque, son jeu agressif faisait passer Terminator pour Nono, le petit robot Télémaque dans Ulysse 31. Récompense suprême : un jeu vidéo à son nom, Bill Laimbeer Combat Basketball, mêlant basket, caramels et coups de poings au visage.

 

 

Rasheed Wallace

A force de jouer des coudes et de multiplier les fautes, Rasheed Wallace poussa la NBA à modifier son règlement. Rien que ça. La règle anti-Wallace prévoit un match de suspension automatique après quinze fautes techniques, puis un autre toutes les deux fautes supplémentaires. C'est avec Portland que sa légende se construisit. Un jour, mécontent de la décision d'un arbitre, il lui envoya une serviette sur la tête et récolta 10.000 dollars d'amende. Une citation pour résumer sa carrière ? « Tout le monde ne vous aimera pas. La moitié, peut-être. L’autre moitié vous déteste. Vous devez juste continuer votre chemin. »

 

Par Maxime Mianat

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour