Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 21 octobre, 01:26
Accueil > Sport > Football > CAN 2012 : Renard, un véritable guide pour la Zambie

CAN 2012 : Renard, un véritable guide pour la Zambie

CAN 2012


À 43 ans, Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie, a réussi l'exploit d'offrir son premier trophée continental à l'équipe surprise de la compétition. Portrait découverte.

Hervé Renard, porté sur les épaules de ses joueurs, a bien mérité un tour d'honneur
Hervé Renard, porté sur les épaules de ses joueurs, a bien mérité un tour d'honneur SIPA

Comme le pull bleu en cachemire de Joachim Löw du Mondial 2010 qui a atterri dans la collection du musée de la Fédération allemande, la chemise blanche de Hervé Renard risque de devenir un objet culte en Zambie. Le technicien français, 43 ans, a bien mérité d'être porté en triomphe par ses joueurs dimanche soir après une finale de la CAN tendue remportée aux tirs au but (0-0, 8-7 tab) au stade la Libération de Libreville. Premiers de leur poule après avoir écarté un favori, le Sénégal, les Chipolopolos (les boulets de cuivre) ont réalisé un véritable exploit et pouvaient laisser exploser leur joie après le tir au but réussi par le défenseur Reste Sunzu.

"Nous ne sommes pas les meilleurs"

Ils ont rendu un vibrant hommage à la génération 1993, victime d'un crash tragique en avion sur les côtes gabonaises. « C'est quelque chose d'énorme, qui paraissait irréalisable avant la compétition mais au fil des jours de préparation et de compétition, on a commencé à croire en nous. Nous ne sommes pas les meilleurs mais on avait une force qui nous animait et qui a fait la différence », a savouré Renard après la rencontre. Ce triomphe collectif est en grande partie sa réussite. « Ce type est un passionné. Il a sa propre philosophie et n'a peur de rien. Tactiquement, c'est un bon entraîneur, les joueurs comprennent ce qu'il veut », développe le capitaine Chris Katongo, élu meilleur joueur de la finale et de la compétition.

Au Vietnam en passant par la Chine

En Zambie, cet ancien défenseur central de l'AS Cannes, qui manquait de technique pour percer au haut niveau, est devenu une légende. Il avait déjà qualifié ce pays pour les quarts de finale du rendez-vous continental il y a deux ans en Angola. Il est revenu au bercail après une parenthèse de quelques mois à l'USM Alger. Aujourd'hui, il est toujours aussi proche du président zambien qui lui a ouvert à quelques reprises les portes de sa State House et l'appelle dès qu'il en a envie. Les deux hommes ont peut-être évoqué le parcours atypique de cet entraîneur globe-trotter. Renard avait 29 ans quand il a arrêté sa modeste carrière pour prendre les commandes de Draguignan, une équipe de CFA. « J'avais une entreprise de nettoyage. Je nettoyais les parties communes de certaines résidences et je sortais les poubelles aussi. J'ai fait ça pendant huit ans. Je me levais tous les matins, cinq jours sur sept, à 3 heures du matin », se rappelle Renard.

J. Fernandez et G. Lacombe les mentors

En matière de jeu, ses mentors se nomment Jean Fernandez et Guy Lacombe et il aime regarder le Barça de Guardiola : « J'ai horreur de voir les défenseurs dégager en fermant les yeux, j'aime les équipes qui repartent de derrière en construisant. » C'est finalement Claude Le Roy qui lui propose en 2002 de devenir son adjoint au Shanghai Cosco en Chine avant de tenter une autre aventure exotique au Vietnam à Nam Dinh. Il atterrit ensuite à Cambridge en D3 anglaise. Après le départ de son complice qu'il retrouvera en 2007 à la tête du Ghana, il parvient à sauver de la relégation le club de la célèbre université. En National, Cherbourg lui permet pendant deux ans (deux maintiens assurés laux 14e et 12e places) de se signaler dans le football français. Le beau gosse blond découvre le continent africain au Ghana, en Zambie et en Angola.

"Viens me voir si tu as des c…"

Ses menaces proférées en conférence de presse à l'encontre d'un journaliste lors de la CAN 2010 après l'élimination des Chipolopolos face au Nigéria avait défrayé la chronique. « Tu es le seul Zambien heureux ce soir ! Je t'attends après, face à face, viens me voir après si tu as des c… » Sûr de lui, Renard peut parfois dégager une image arrogante, une sorte de Mourinho du continent africain. « Humainement, je pense être quelqu'un de bien et il y a des critiques qui me touchent profondément. On me juge mal la première fois », se défend l'intéressé. Il n'a pas la langue dans la poche quand il critique les clubs français de Ligue 2 qui n'ont pas tenté de lui donner sa chance ces dernières années. Pour le moment, il est déjà concentré sur les prochaines qualifications du Mondial 2014 : « J'ai de grandes ambitions, mais j'ai le temps. » Hervé, le sacré chenapan devenu un zambien de cœur, n'a pas fini de faire parler de lui.

Par Jonathan Murciano

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Pocahontas, le 14 fév à 00:43

    Pocahontas
    Futé le renard

    Bravo a l'homme et à l'équipe : quel panache.



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour