Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 12 août, 20:52
Accueil > Sport > Football > Euro 2012 : Pourquoi les Bleus auraient dû tomber dans le groupe de la mort

Euro 2012 : Pourquoi les Bleus auraient dû tomber dans le groupe de la mort

Euro de football 2012


L'équipe de Laurent Blanc se plait à faire tomber les têtes d'affiche mais peine contre les des formations moins prestigieuses. Il lui faudra régler cela d'ici à l'Euro sous peine d'être éliminée dès le premier tour.

Intraitables face aux grosses équipes, Mexès (à gauche) et ses coéquipiers sont à la peine quand il s'agit d'affronter des nations moins prestigieuses
Intraitables face aux grosses équipes, Mexès (à gauche) et ses coéquipiers sont à la peine quand il s'agit d'affronter des nations moins prestigieuses SIPA/Martin Meissner

Tombeuse de l'Allemagne (2-1), finaliste du dernier Euro et troisième de la dernière Coupe du monde, mardi à Brême, l'équipe de France ne devrait pourtant pas passer le premier tour du Championat d'Europe des Nations, en juin prochain. Pour quelle raison ? Toute simplement parce qu'elle est tombée dans un groupe à sa portée. Dans une poule composée de l'Angleterre, la Suède et l'Ukraine, les Bleus devraient légitimement prétendre à la première ou deuxième place et se qualifier pour les quarts de finale. Mais étant donné que les hommes de Laurent Blanc apprécient particulièrement de s'offrir le scalp des têtes d'affiches, ils devraient battre l'Angleterre puis au mieux réaliser deux nuls face aux  Ukrainiens et aux Suédois. En fait, pour que la France aille en quart de finale, il aurait fallu qu'elle tombe dans le groupe B, celui de la mort, avec les Pays-Bas, l'Allemagne et le Portugal. Là, à coup sûr, c'était carton plein pour la bande à Blanc. Samir Nasri sourit : « Non, en fait, on réussit contre les équipes qui ont une philosophie de jeu et qui essaient d'imposer leur football.  Contre elles, on arrive à bien jouer. Lorsqu'une équipe est regroupée à onze derrière, c'est plus difficile pour nous », explique le milieu de terrain de Manchester City.

M'Vila : " C'est comme en Ligue 1  "

Mathieu Valbuena corrobore l'explication de son ancien coéquipier à l'OM. « Forcément, si on regarde les bilans, que ce soit face à l'Angleterre (2-1), le Brésil (1-0) ou l'Allemagne (2-1), on l'a emporté. Contre des nations un peu moins "prestigieuses", on a beaucoup plus de mal. C'est peut être aussi dans la tête », croit savoir le Marseillais. « On sait qu'on est capable de faire de très bonnes choses contre des grandes nations. Il va falloir être réguliers. On est ambitieux pour l'Euro. Les victoires comme celles-là donnent de la confiance ». Yann M'Vila, lui, ose la comparaison avec le Championnat. « C'est comme en Ligue 1. Quand on tombe contre des équipes qui jouent, c'est plus facile. Quand une équipe évolue derrière, la tâche est plus difficile pour nous. Toutefois, cette victoire ne veut pas dire grand chose. Cela fait du bien moralement et on espère continuer à l'Euro ».

Malouda : " Garder une certaine humilité "

Ce succès de prestige révèle-t-il le vrai niveau d'une équipe qu'on a vu moribonde en novembre et qu'on pensait dépendante de Karim Benzema, absent à Brême pour cause de blessure ? « On a des joueurs qui évoluent dans des grands clubs mais une équipe, cela ne se fait pas en si peu de temps. On travaille pour faire de bons résultats. C'est un match référence sur lequel il faudra s'appuyer », explique Jérémy Ménez.
Florent Malouda, auteur du deuxième but au WeserStadion, préfère, lui, rester prudent.  « ll faut garder une certaine humilité, car lors des deux derniers grands tournois auxquels on a participé (Euro 2008, Mondial 2010) on n'a pas passé le premier tour. L'objectif principal est de faire mieux que les fois d'avant ». Ce n'est pas compliqué, il suffit de remporter une rencontre lors de la phase de poule de l'Euro. Les Bleus ont montré une nouvelle fois mercredi soir qu'ils avaient du répondant quand ils ne partaient pas favoris. A eux, dorénavant, de prouver qu'ils sont aussi capables d'assumer un statut de favori et qu'ils n'ont pas besoin d'être sous le feu des critiques pour réaliser des performances dignes de ce nom.

De notre envoyée spéciale à Brême, Syanie Dalmat (avec J.M.)

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour