Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 15 novembre, 12:48
Accueil > Sport > Football > Football : La parole est aux accusés

Football : La parole est aux accusés

Quotas dans le foot français


Ils ont porté le maillot bleu chez les jeunes mais ont ensuite fait un choix différent : la France pour Mvuemba, l’Algérie pour Boudebouz.

Ancien « Bleuet », le Sochalien Ryad Boudebouz a choisi d’évoluer pour l’Algérie
Ancien « Bleuet », le Sochalien Ryad Boudebouz a choisi d’évoluer pour l’Algérie SIPA

Après les révélations de Mediapart, le débat autour des joueurs binationaux est ouvert. Accusés de « profiter » de leur formation en France avant de se déterminer selon leur niveau et non en fonction de leurs préférences réelles, ces footballeurs observent avec attention la polémique qui ébranle le sport français. France-Soir a donné la parole à deux de ces joueurs, qui comptent parmi les plus talentueux à leurs postes en L1 : le Sochalien Ryad Boudebouz et le Lorientais Arnold Mvuemba. Le premier a porté le maillot bleu des moins de 17 puis des moins de 19 ans, le second celui des moins de 17, des moins de 18 ans et des Espoirs. Aujourd’hui, Ryad Boudebouz arbore la tunique algérienne et réfute avec véhémence toute idée d’opportunisme. Arnold Mvuemba, lui, attend patiemment que son heure sonne en équipe de France, sans envisager de rejoindre la sélection congolaise.

Ryad Boudebouz : « Tout jeune, je voulais jouer pour l’Algérie. »

FRANCE-SOIR International algérien (sept sélections, NDLR), vous avez fait vos classes dans les équipes de France de jeunes. Que vous inspire ce débat autour des joueurs binationaux ?
RYAD BOUDEBOUZ Cela a toujours existé en France, il y a toujours eu beaucoup d’Arabes et de Noirs dans les centres de formation. Je ne vois pas pourquoi ça devrait changer et pourquoi on en fait une polémique.

F.-S. A titre personnel, vous sentez-vous visé ?
R. B. Bien sûr, je me sens visé comme peuvent l’être Moussa Sow ou Younès Belhanda. On a été formés en France et au final on a choisi notre pays d’origine, donc il est clair qu’on nous cible directement, mais personnellement je suis français et algérien. Ce sont mes deux pays.

F.-S. Que répondez-vous à ceux qui prétendent qu’opter pour son pays d’origine s’apparente à un choix par défaut ?
R. B. Quel choix par défaut ? Il y a qui, d’exceptionnel, en équipe de France ? Si on avait patienté jusqu’à 23, 24 ans on aurait eu une chance de jouer pour les Bleus.

F.-S. On vous sent excédé par ce raccourci fréquemment fait autour de joueurs comme vous, Sow ou Belhanda, que vous avez cités…
R. B. A l’heure actuelle, Younès Belhanda est l’un des meilleurs jeunes de Ligue 1. Citez-moi un jeune de l’équipe de France qui serait meilleur que lui ? Il faut arrêter de parler bêtement, sincèrement c’est n’importe quoi. Tout jeune, je disais à mon père que je voulais jouer pour l’équipe d’Algérie. Une opportunité s’est présentée et ça ne se refuse pas. Chaque joueur fait son choix et il faut savoir le respecter.

Arnold Mvuemba : « Les Bleus, un choix logique »

FRANCE-SOIR Selon vous, a-t-on raison de s’interroger sur l’avenir des joueurs ayant une double nationalité ?
ARNOLD MVUEMBA On ne connaît pas le fin mot de l’histoire, je n’ai pas envie de faire de commentaire là-dessus. Je préfère me concentrer sur ma fin de saison et voir comment elle va se présenter.

F.-S. Vous avez des origines congolaises. Est-ce un dilemme pour vous de trancher ?
A. M. Pour le moment, je ne jouerai pas pour l’équipe nationale du Congo. Je suis Arnold Mvuemba, né en France avec des origines congolaises, je suis là pour faire ma saison avec mon club et si un jour je dois mériter d’être appelé en bleu, le sélectionneur (Laurent Blanc, NDLR) fera appel à moi. Je ne suis pas prêt pour aller en équipe nationale du Congo.

F.-S. Dans votre esprit, jouer pour la France est un choix logique…
A. M. Exactement, c’est un choix logique.

F.-S. Le fait que Kevin Gameiro (son coéquipier à Lorient) soit international vous motive-t-il ?
A. M. Cela met toujours en confiance car on aurait pu penser qu’en étant à Lorient, il aurait été difficile d’être sélectionné en équipe de France. Il a été appelé régulièrement, je crois bien d’ailleurs qu’il a été de tous les rassemblements depuis que Laurent Blanc a pris en main la sélection. Cela donne des idées ; même si chaque joueur a une carrière différente, c’est bien pour Kevin. Je dois faire mon boulot à Lorient et si ce boulot plaît au sélectionneur, il fera appel à moi, je n’en doute pas. Jouer dans un club moins important que d’autres ne m’empêche pas de croire aux Bleus.

Propos recueillis par Nabil Oullami
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 5 mai à 11:24

    Anonyme-77656
    Pas de polémique, un fait !

    Il n'y a pas de polémique mais l'application d'un fait établi en France : on aide les "minorités visibles" ! C'est le cas du CSA pour les quotas de journalistes et présentateurs issus de la "minorité visible". C'est le cas pour les grandes écoles. C'est le cas dans bien des cas.

    Seulement, dans le football de haut niveau, la "minorité visible" est blanche. Et là, curieusement, les quotas seraient une infâmie.

    Et bien, il faut choisir dans un pays démocratique. Soit on aide les "minorités visibles" partout, soit on ne les aide pas !

    Quant aux bi-nationaux choisissant leur autre pays que celui qui les a formé, selon le journal l'équipe, sur 1200 cas dans le monde, plus de 300 concernaient la France, soit 1/4. Il était donc légitime d'évoquer ceci dans une réunion de prospective.

    Mais il est certain que les quotas, cela ne fait plaisir que lorsque l'on en bénéficie. C'est humain.

    Quant à "Momo la taupe", il est double-national franco-algérien et a d'ailleurs une rue à son nom à Alger. Il avait donc un intérêt personnel à ce que la bi-nationalité ne soit pas contrainte. Ce qui me fait dire qu'il est sans honneur et sans courage, lorsqu'il nie être à l'origine des fuites sur la réunion. Outre le fait que la captation de parole dans un lieu privé à l'insu des participants est une infraction pénale sanctionnée d'un an prison. (Article 226-1 du code pénal) Mr Belkacemi, qui reconnaît avoir fait l'enregistrement, est donc un délinquant.



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour