Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 19 mai, 23:15
Accueil > Sport > Football > L'équipe de France a-t-elle changé de statut ?

L'équipe de France a-t-elle changé de statut ?

Euro de football 2012


Etincelants face aux meilleures équipes du monde comme en Allemagne (1-2) mercredi, les Bleus savent hausser leur niveau de jeu. Cette assurance pourrait-elle nourrir de nouvelles ambitions avant l'Euro ? La réponse est négative, dans le camp tricolore, qui veut seulement franchir le cap des poules en Pologne et en Ukraine.

Malouda (à gauche) en est convaincu: "si on arrive à avoir cette discipline, cette rigueur, on peut surprendre du monde"
Malouda (à gauche) en est convaincu: "si on arrive à avoir cette discipline, cette rigueur, on peut surprendre du monde" AFP/FRANCK FIFE

Les Bleus de Laurent Blanc sont désormais invaincus depuis dix-huit matches après leur succès de prestige acquis à Brême face aux Allemands. En un peu plus d'un an, les joueurs du champion du monde 1998 se sont offerts le scalp de trois grandes nations du football mondial (l'Angleterre à Wembley, le Brésil au Stade de France et l'Allemagne chez elle). Certes, les mauvaises langues peuvent toujours rétorquer que ces équipes n'avaient pas aligné leur équipe-type en raison de blessures mais la France était elle aussi privée de quelques éléments et notamment de son duo d'attaquants titulaires (Benzema-Rémy) mercredi.

Dix-septièmes au classement FIFA, les Bleus ne surfent plus dans les hautes sphères depuis leurs catastrophiques Euro 2008 et Mondial 2010. Ces deux compétitions ont échaudé Laurent Blanc, qui voit sa formation comme un « outsider » face à des cadors comme l'Espagne, les Pays-Bas ou l'Allemagne. Le sélectionneur ne veut pas en démordre et il attend en premier lieu de remporter un match de poule (la France affrontera l'Angleterre, l'Ukraine et la Suède) lors de l'Euro.

Un sentiment de revanche

Ses joueurs ne roulent pas des mécaniques non plus, même si on pouvait sentir le sentiment de revanche qui les animait dans la zone mixte du WeserStadion de Brême après leur victoire en Allemagne. Non, ils n'ont pas pris une dérouillée contre les joueurs de Joachim Löw, comme l'a rappelé Yann M'Vila. Le milieu du Stade Rennais a tout de même gardé les pieds sur terre : « Ce n'est pas parce qu'on a gagné contre les Allemands qu'on va être favoris de l'Euro et le gagner. Pas du tout. »

Samir Nasri partage son analyse et le Mancunien ne veut pas parler de demi-finale ou de finale de l'Euro : « Il ne faut pas aller trop vite dans les conclusions. Quand c'est mauvais, on est tous mauvais. Quand on gagne un match, on est la meilleure équipe du monde. Il reste toujours à perfectionner quelques petits détails si on veut faire quelque chose de bien à l'Euro. » La série d'invincibilité de 18 matches gonfle la confiance des Bleus.

Malouda en vieux sage

Laurent Blanc a apprécié la constance affichée par ses joueurs tout au long de cette rencontre face à une équipe allemande joueuse : « J'ai eu énormément de plaisir à regarder ce match. La France a fait deux très bonnes mi-temps. On a dit à juste titre qu'on n'arrivait pas à trouver de la régularité au niveau de la performance. Je trouve qu'il y a eu un net progrès. » Florent Malouda, 31 ans, finaliste du Mondial 2006 mais également présent en Suisse en 2008 et en Afrique du Sud en 2010, a tout connu avec l'équipe de France Son discours est celui d'un vieux sage : « Il faut gagner en constance et en confiance. Si on arrive à avoir cette discipline, cette rigueur, on peut surprendre du monde. A nous de garder le cap et de se fixer les objectifs qu'on peut atteindre. » Pour le milieu offensif de Chelsea, les Bleus sont respectés à l'international, « plus que chez nous. »

Mexès : "On a le temps de se fixer les objecitfs"

De quoi viser haut en Pologne et en Ukraine en juin ? « Il faut garder une certaine humilité car les deux derniers grands tournois auxquels on a participé on n'a pas passer le premier tour. L'objectif principal, c'est ça, faire mieux que les fois d'avant », tempère le Guyanais. Pour Mexès, « les objectifs, on a le temps de se les fixer. » Dans moins de trois mois, les Tricolores entameront la préparation de l'Euro 2012 dans leur fief de Clairefontaine avec un moral gonflé à bloc. Il y a deux ans à la même époque, ils avaient pris une rouste sur le plan du jeu face à l'Espagne (0-2), future championne du monde, au Stade de France.

De notre envoyé spécial à Brême, J. M. (avec S. D.)

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour