Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 11 décembre, 10:49
Accueil > Sport > Football > Miroslav Klose, magnifique anti-star

Miroslav Klose, magnifique anti-star

Football


Incarnation du ravageur et séduisant collectif allemand, Miroslav Klose, auteur du doublé contre l’Argentine pour sa 100e sélection, talonne, avec 14 buts, le record de réalisations en Coupe du monde détenu par Ronaldo.

Angela Merkel n’en est toujours pas revenue. La chancelière allemande, qui a fait sensation avec son tailleur rouge dans les tribunes du Green Point Stadium, a eu l’impression d’être « comme dans un rêve. C’était tout simplement hallucinant ». Dans son dithyrambe, l’extraordinaire démonstration collective de la Mannschaft, qui a balayé l’Argentine en quart de finale (4-0). Mais aussi l’opportunisme du discret échalas Miroslav Klose, 32 ans, âge canonique dans une équipe d’Allemagne la plus jeune alignée dans un Mondial depuis 1934, avec une moyenne de 24,9 ans. A l’occasion de sa 100e sélection, l’attaquant a inscrit davantage qu’un doublé. Son saut périlleux – l’une de ses marques de fabrique – concluant le festival du Cap témoigne aussi de la façon durable dont il est en train de pénétrer l’histoire.

Avec quatorze buts en trois Coupes du monde, série en cours, il est désormais à une longueur de Ronaldo. Samedi, il a dépassé Just Fontaine (13) et rejoint son compatriote Gerd Müller. « Il entre dans les livres. Peu de joueurs lui arrivent à la cheville », s’emballe son sélectionneur, le classieux Joachim Löw. Qui est fan du personnage et de sa soif inextinguible de marquer : « Je n’ai jamais douté de Miroslav. Il se connaît physiquement, sait de quoi il est capable. Il est aussi très modeste et reste affamé de buts. » Löw pourrait plastronner. Il sait que sa confiance en Klose a été critiquée, sa saison en Bavière s’étant essentiellement déroulée sur le banc. « Et dire qu’avant la compétition vous me demandiez pourquoi il jouait alors que ça me semblait évident », a taquiné Löw.

Air Klose marque cinq fois de la tête au Mondial 2002

S’il n’a scoré qu’une fois en 18 matches de championnat avec le Bayern, il a toujours conservé son efficacité et son statut de titulaire en sélection, inscrivant 7 buts en 8 rencontres de qualifications pour le Mondial. En Afrique du Sud, il en totalise déjà 4. Et dire qu’il a été suspendu face au Ghana après un carton rouge contre la Serbie au premier tour ! Le duo qu’il forme avec Thomas Müller, de onze ans son cadet, est épatant. Ils se complètent, se devinent. Face à l’Argentine, son coéquipier à Munich lui a d’ailleurs délivré une offrande. Qu’il n’a cependant pas convertie. Problème : face à l’Espagne, pour la revanche de la finale de l’Euro 2008, Müller sera suspendu. « Je veux laisser le titre de meilleur buteur à Miro, j’ai encore quelques Coupes du monde devant moi », a-t-il souri samedi soir.

Les deux hommes talonnent David Villa pour le titre de goleador. Le Mondial est taillé sur mesure pour Klose. Il se révèle à la planète football au cours de la compétition en 2002. En Asie, il marque cinq buts de la tête, gagnant ainsi le surnom d’« Air Klose ». Ce renard des surfaces confirme l’étendue de son talent quatre ans plus tard, devant son public. Au cours de cette Coupe du monde dont l’Allemagne termine sur le podium, il trouve à cinq reprises le chemin des filets, une fois seulement de la tête. Adroit, fin, technique, puissant et rapide, ce joueur sans ego et au physique passe-partout ne bénéficie pas de la reconnaissance qu’il mérite. Sans doute est-ce dû à un comportement effacé hors de la pelouse et des choix de clubs qui lui ressemblent, sérieux et loin de tout clinquant (les amateurs de Hombourg, Kaiserslautern, Werder Brême, Bayern Munich).


« Je préfère remporter le Mondial que battre Ronaldo »

L’anti-bling-bling se traduit aussi à l’instant de commenter ses 51e et 52e buts internationaux en 100 sélections. Le buste droit mais le regard timide, son survêtement de l’équipe nationale brodé à ses initiales voisinant avec les trois étoiles de champion du monde, Klose assure : « Battre Ronaldo n’est pas un but en soi. Je préférerais remporter le Mondial que d’avoir ce record. Là, on a gagné en équipe, une équipe jeune et insolente, même si l’Argentine avait les meilleures individualités. » Et, plutôt que de savourer sa revanche sur des stats faméliques cette saison en club (3 buts au total) et les critiques pré-Mondial, il préfère s’en tenir à un : « Cela fait longtemps que je n’avais pas été aussi en forme. » Presque une fanfaronnade, chez Klose.


Par De notre envoyé spécial au Cap, Arnaud Ramsay
C'est sur France Soir !

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour