Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 21 octobre, 01:03
Accueil > Sport > Football > Nicollin : "Je suis féministe et pas homophobe"

Nicollin : "Je suis féministe et pas homophobe"

Ligue 1


Montpellier, l’équipe de France, le PSG, Lyon ou le foot féminin, Louis Nicollin pose son regard sur l’actualité du ballon rond.

Louis Nicollin, président du Montpellier-Hérault Sporting Club
Louis Nicollin, président du Montpellier-Hérault Sporting Club SIPA

Louis Nicollin l’emblématique président du Montpellier-Hérault Sport Club nous a reçus vendredi dans le Club House du Grammont, le centre d’entraînement de son équipe. Il est environ 11 heures. Michel Mézy, qui partageait un verre d’eau avec le président, s’éclipse. Une petite télévision diffuse le match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby en fond. Vêtu d’un polo marron et jean, le truculent Nicollin pèse ses mots, mais ne donne toujours pas dans la langue de bois. A plusieurs reprises durant l’entretien, nous serons interrompus par des joueuses et des joueurs qui viennent le saluer. Le président claque la bise et a un petit mot gentil pour chacun. Il prend même le temps de régler le problème d’Hoda Lattaf et Sarah M’Barek, qui plaident pour l’arrivée d’une deuxième gardienne pour l’équipe féminine : une Chilienne qui doit rejoindre les rangs de l’équipe dans les prochaines heures. « Vous n’avez gagné que 1-0. Si tu n’es pas capable de battre Rodez… Vous avez intérêt à finir dans les deux premières. » Non, Nicollin n’a toujours pas sa langue dans sa poche.

LE DÉBUT DE SAISON DE MONTPELLIER

FRANCE-SOIR Montpellier leader après quatre journées, êtes-vous un président heureux ?
LOUIS NICOLLIN On a eu de la chance qu’il y ait eu la trêve internationale, cela nous a permis de le rester plus longtemps. C’est la première fois que ça arrive au club, ça fait plaisir. Ce serait mieux que ce soit à la 34e journée, mais ça, je pense que ce n’est pas possible.

F.-S. Concernant le recrutement, hormis Emir Spahic, il n’y a pas eu de départ majeur…
L. N. J’étais bien content qu’il parte. J’aimais bien l’homme mais sur le terrain ce n’était plus possible. Je ne sais pas ce qui lui a pris. Ça a coïncidé avec le mauvais match qu’il a fait en Bosnie contre l’équipe de France. Il s’est fait jongler deux ou trois fois par Karim Benzema. Depuis ce jour-là, on n’a plus revu le même Emir.

F.-S. Un mot sur la rencontre de demain face à Nice comptant pour la 5e journée de L1 ?
L. N. Ça va être dur, très dur. J’aurais préféré rencontrer une équipe de Nice qui a déjà deux victoires. Elle ne viendrait pas avec la rage. Là, ils sont dans l’obligation de faire un résultat. Une victoire 1-0, ça me suffit. Elle nous permettrait d’être premiers une semaine de plus.

LES AMBITIONS

F.-S. Avez-vous fixé des objectifs cette saison ou naviguez-vous à vue ?
L. N. Il faut qu’on finisse dans les dix premiers, voire dans les cinq premiers. Nos jeunes peuvent nous propulser très haut comme tout en bas… Enfin tout bas, il ne faut pas exagérer. On peut finir dans les 4 ou 5 premiers comme on peut finir 12e ou 13e. Nos jeunes ne sont pas encore tout à fait mûrs. Mais ils vont le devenir car on a une génération extraordinaire.

F.-S. Cela vous plaît-il d’être un club formateur ?
L. N. On l’a toujours été mais on ne parle pas beaucoup de nous… C’est marrant ça d’ailleurs. On parle de l’école nantaise, d’Auxerre et de Rennes. C’est normal, c’est certainement le meilleur que Nantes et Auxerre. (Patrick) Rampillon (le directeur du centre de formation, NDLR) fait du très bon boulot, c’est normal qu’on en parle. On commençait à en avoir plein le dos de cette école nantaise.

F.-S. Comment voudriez-vous voir votre club évoluer dans les années à venir ?
L. N. Essayer de rester en première division car il n’y a rien de plus désagréable que de descendre. Mais si on doit descendre, on redescendra. Moi ce n’est pas ça qui me fera abandonner. On est habitués.

F.-S. D’ailleurs, cela vous étonne de voir de grands clubs comme Monaco, Nantes ou Lens descendre ?
L. N. Pour Lens ça m’embête mais pour Monaco, j’aurais bien sablé le champagne ! Ceux-là, je ne les aime pas. Ils se prennent pour je ne sais quoi. Ils croyaient qu’ils seraient dans le Top 4 français. Ça leur fait du bien de descendre. Ils voient un peu ce que sont les rudes joutes de la deuxième division.

LA LIGUE 1

F.-S. Un pronostic pour cette saison de Ligue 1. Qui voyez-vous champion ?
L. N. Tout le monde dit Paris. Je reconnais qu’ils ont pris du lourd. Le Real Madrid aussi prend du lourd, mais il n’est pas champion pour autant. Je souhaite aux Parisiens d’être champions mais je n’en suis pas si sûr que ça. Leonardo est un mec exceptionnel. Je crois d’ailleurs que la meilleure recrue du PSG c’est lui. Mais ce n’est pas parce que tu vas mettre des millions sur des joueurs que ça va marcher. Autrement je le ferais moi aussi. J’en ai des sous, peut-être pas comme les Qatariens, il ne faut pas exagérer. Je vois Paris, Lyon et Marseille dans le trio de tête.

F.-S. Vous misez sur Marseille malgré son début de saison médiocre ?
L. N. Ils seront là. Il y a une bonne équipe et un bon entraîneur, Didier Deschamps. C’est le plus grand palmarès du football français. Quand vous avez été un bon joueur et un super milieu de terrain, vous faites forcément un bon entraîneur, même s’il a l’air un peu têtu. Il a aussi un très bon adjoint, Guy Stephan. Ça compte aussi les doublettes.

F.-S. Il y a une autre ville que vous aimez bien, c’est Lyon…
L. N. C’est ma ville ! J’ai toujours été supporteur de l’OL. C’est vrai qu’on a perdu contre eux (2-1), mais avec les honneurs. Il vaut mieux que ce soit eux qui nous aient battus que d’autres.

F.-S. Etes-vous content du virage que prend le club ?
L. N. Je crois que, financièrement, ils sont obligés. L’OL n’est pas fini, ils reviendront, ils reprendront des titres. Des présidents comme Aulas, il n’y en a pas à tous les coins de rue. Nos relations sont très bonnes.

F.-S. Justement, si vous n’aviez pas été le président de Montpellier, auriez-vous aimé être celui de Lyon ?
L. N. Peut-être, mais je ne pense pas… Comme je suis venu à Montpellier, ça s’est fait. On ne refait pas l’histoire. (Long silence) Mais c’est vrai qu’après la Paillade mon cœur est à l’OL.

F.-S. L’arrivée des Qatariens au PSG est une bonne chose pour la Ligue 1 ?
L. N. Il n’y a que des jaloux qui peuvent vous dire que ce n’est pas bien. Moi du moment que les gens s’investissent dans un club, tant mieux. Si demain, ils veulent me faire venir au Qatar ramasser les poubelles, j’y vais.

LAURENT BLANC

F.-S. Pourquoi êtes-vous si sévère avec Laurent Blanc ?
L. N. Je ne dis que des vérités. Je trouve qu’il est hautain. Je ne sais pas s’il a le punch de Domenech. Prendre les gens pour des cons… Il ne vous prend pas de haut ? Vous demanderez aux journalistes bordelais ce qu’ils en pensent. C’est grâce à nous qu’il est devenu ce qu’il est. Mais là, il a l’air de mettre de l’eau dans son vin…

F.-S. Que pensez-vous des performances de son équipe ?
L. N. Je ne regarde plus !

F.-S. Ah bon ? Vous étiez pourtant au stade contre le Chili (1-1)...
L. N. Ouais… je suis parti un quart d’heure avant la fin. Il y a des joueurs qui ne me plaisent pas dans cette équipe.

F.-S. Quels joueurs ne vous plaisent pas ?
L. N. Je ne vais pas dire les noms. Mais je trouve qu’il y en a d’autres aussi bons, si ce n’est meilleurs qui mériteraient d’être en équipe de France.

F.-S. Estimez-vous par exemple que Mapou Yanga-Mbiwa ou Olivier Giroud méritent d’avoir leur chance ?
L. N. Oui, ils le méritent. Ils n’ont pas voulu de Younès Belhanda et il a choisi le Maroc. Mombaerts a fait preuve d’une grande intelligence (ironique). Belhanda était en équipe espoirs, il a fait le tournoi de Toulon puis on ne s’en est plus occupé. Comme il pensait qu’il n’avait aucune chance de jouer en équipe de France, il s’est engagé pour le Maroc. Je pense qu’on fait plus confiance aux grands clubs qu’à Montpellier.

F.-S. Une charnière centrale Mamadou Sakho - Mapou Yanga-Mbiwa en équipe de France, ça vous parle ?
L. N. Mamadou Sakho, il est très bon. Mapou il vaut Rami, il vaut Mexès, Kaboul… Kosniescki – comment il s’appelle celui-là (Koscielny) –, il est fort lui (ironique). Mapou ne sera jamais sélectionné, sauf quand il partira de Montpellier. Ou alors, il faut que le sélectionneur change. Giroud, ce ne sera pas pareil, parce que quand il va marquer plein de buts, il sera obligé de le prendre. D’ailleurs à mon avis l’année prochaine il sera très difficile de le garder.

LES FILLES

F.-S. Qu’avez vous pensé du tapage médiatique autour des footballeuses cet été ?
L. N. C’est bien ! Moi je n’étais pas tellement pour le football féminin mais finalement j’ai été le premier président à avoir créé une section féminine. On a l’air de l’oublier. J’en suis très fier. Je suis le premier à avoir eu l’idée de faire jouer mes filles en lever de rideau.

F.-S. Quelles sont vos relations avec Bruno Bini le sélectionneur de l’équipe de France ?
L. N. C’est un gars exceptionnel. J’aime beaucoup ce monsieur. Il ne fait pas de bruit, il est là.

F.-S. Vous appréciez ses méthodes ?
L. N. Oui, je ne m’appelle pas Patrice Lair (le coach de Lyon) moi (rire). Si j’ai bien compris, si on avait mis Patrice Lair sélectionneur, [les françaises seraient] championnes du monde. Et bien il ne se mouche pas du coude celui-là. On n’en voulait plus à Montpellier.

F.-S. Les femmes ont-elles leur place dans le foot et a fortiori dans le sport ?
L. N. Ah oui ! Bien sûr. Le football est devenu pour les femmes ce qu’étaient le volley ou le handball par le passé.

F.-S. Cela ne vous gène donc pas d’être interviewé par une femme ?
L. N. Non, au contraire. Je suis féministe et pas homophobe (un clin d’œil à la polémique autour de Benoît Pedretti, qu’il avait traité de « tarlouze » la saison dernière) !

Propos recueillis par notre envoyée spéciale à Montpellier,
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 10 sep à 10:20

    Anonyme-77656
    M Gillot

    Apprécié quand il entraînait une equipe du Nord, Mr Gillot est un type droit, honnête, respectueux avec ceux qui travaillent pour lui. Il fait preuves de réelles qualités, reconnues d'ailleurs par ses pairs. Je lui souhaite de réussir à Bordeaux même si son arrivée s'effectue dans des conditions difficiles !!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 sep à 13:42

    Anonyme-77656
    L'eau ferrugineuse

    "je suis féministe et pas homophobe". Mais quand j'ai bu de l'eau ferrugineuse...



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour