Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 17 juillet, 22:45
Accueil > Sport > Rugby > Poitrenaud, l'homme qui revenait du froid

Poitrenaud, l'homme qui revenait du froid

Tournoi des VI Nations 2012


Rappelé après un an d'absence, l'arrière toulousain supplée Médard, forfait, pour le match de dimanche contre l'Irlande, prévu le 11 février puis reporté à cause du gel.

Clément Poitrenaud (à gauche) n'avait plus été appelé depuis le 26 février 2011, face à l'Angleterre, manquant donc la Coupe du monde
Clément Poitrenaud (à gauche) n'avait plus été appelé depuis le 26 février 2011, face à l'Angleterre, manquant donc la Coupe du monde AFP/Adrian Dennis

C'est Guy Novès, son entraîneur à Toulouse, qui lui a appris la nouvelle. Et s'il regrette d'être appelé « malheureusement après la blessure de Maxime (ndlr, Médard, son coéquipier en Haute-Garonne) », Clément Poitrenaud ne cache pas son bonheur de retrouver une équipe de France dont il a déjà porté le maillot à 44 reprises. « J'ai déjà hâte d'être à Marcoussis », explique-t-il ce lundi. « Je suis habitué à faire des allers-retours en équipe de France. Ça fait partie du jeu. Il faut prendre les hommes les plus en forme du moment. J'avais fait partie des 30 (avant le Tournoi des VI nations), c'était déjà une petite victoire. Je savais pertinemment que si un joueur se blessait, j'avais de bonnes chances d'être appelé. C'est mon tour cette fois-ci, j'espère que cela va bien se passer », avance celui qui saura ce mercredi s'il est aligné d'entrée contre l'Irlande, dimanche.

Préféré à Palisson

Un an et un jour, précisément, après sa dernière sélection (contre l'Angleterre, défaite 9-17), Poitrenaud a donc appris son rappel dans le groupe. Une belle satisfaction, forcément, pour celui qui était à la lutte avec Alexis Palisson, dans le groupe des 30, en cas de blessure d'un arrière, mais qui doit à son profil tactique d'avoir été préféré au Varois. « Palisson ne joue pas arrière au RC Toulon, il a dû jouer 20 minutes en Challenge européen à l'arrière. Il ne nous fallait pas un ailier qui joue arrière mais vraiment un N.15 », justifie Saint-André. Le sélectionneur des Bleus, à l'exception donc de Poitrenaud, garde inchangé un groupe victorieux de l'Ecosse dimanche (23-17) et qui s'envolait ce lundi matin d'Edimbourg pour regagner Marcoussis.

"Les garçons sont resté très unis"

« J'essaie de ne pas juger mes partenaires. Ils sont tombés sur une équipe écossaise compliquée, comme c'était prévu. Ils ont vite été "dans le rouge", c'était prévu aussi. Mais, à l'image du dernier Mondial, les garçons sont restés très unis et ils ont arraché la victoire » salue Poitrenaud, qui n'ignore pas que le plus dur reste à venir, avec la réception des Irlandais et des Anglais et, surtout, le déplacement à Cardiff. « Maintenant, il y a un certain nombre de choses à régler pour la suite de la compétition. Le Grand Chelem, on l'a fait dans les mêmes conditions en recevant l'Angleterre et en allant au pays de Galles. Ça fait envie car on en a tous gardé un excellent souvenir ». Pour raviver ce souvenir, l'équipe de France doit commencer par s'imposer, dimanche contre l'Irlande, dans un match prévu le 11 février et dont le report pour cause de gel avait beaucoup fait parler. Poitrenaud, lui, peut bénir le froid; sans lui, il n'aurait pas été appelé -en tout cas pas dans l'immédiat. Et le Toulousain sait combien il importe, dans le rugby de haut niveau, d'être au bon endroit au bon moment. « Il suffit de tomber à un moment où on est un peu moins en forme pour perdre sa place. Ce n'est pas linéaire », explique-t-il. Maxime Médard pourrait confirmer.

 

La liste des 23 Français:

« On va annoncer l'équipe mercredi et non pas mardi (comme initialement prévu) parce que l'on veut voir comment les joueurs récupèrent et on veut soigner les derniers bobos », a expliqué Saint-André lors d'un point presse lundi à Edimbourg. « On veut aussi encore analyser notre match. On avait beaucoup analysé l'Irlande mais il y a un match de plus car ils ont gagné en Italie » samedi, a poursuivi l'entraîneur du XV de France.

Avants (13): Nicolas Mas (Perpignan), David Attoub (Stade Français), Vincent Debaty (Clermont), Jean-Baptiste Poux (Stade Toulousain), William Servat (Stade Toulousain), Dimitri Szarzewski (Stade Français), Pascal Papé (Stade Français), Lionel Nallet (Racing-Métro), Yoann Maestri (Stade Toulousain), Thierry Dusautoir (Stade Toulousain, cap.), Julien Bonnaire (Clermont), Imanol Harinordoquy (Biarritz), Louis Picamoles (Stade Toulousain)

Arrières (10): Morgan Parra (Clermont), Julien Dupuy (Stade Français), François Trinh-Duc (Montpellier), Lionel Beauxis (Stade Toulousain), Maxime Mermoz (Perpignan), Aurélien Rougerie (Clermont), Wesley Fofana (Clermont), Vincent Clerc (Stade Toulousain), Julien Malzieu (Clermont), Clément Poitrenaud (Stade Toulousain)

 
Par Jean Berthelot de La Glétais

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour