Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 17 octobre, 05:12
Accueil > Sport > Rugby > XV de France : Morgan Parra, le bon choix ?

XV de France : Morgan Parra, le bon choix ?

Coupe du monde de rugby 2011


La titularisation du demi de mêlée à l’ouverture face aux All Blacks déconcerte mais peut s’expliquer en raison de la forme et du profil du Clermontois.

François Trinh-Duc, décevant depuis deux matches, passe le relais au poste d’ouvreur à Morgan Parra pour affronter la Nouvelle-Zélande
François Trinh-Duc, décevant depuis deux matches, passe le relais au poste d’ouvreur à Morgan Parra pour affronter la Nouvelle-Zélande SIPA/Christophe Ena

Balbutiante mais victorieuse face au Japon (47-21) et au Canada (46-19), l’équipe de France n’est pas à une approximation près. Contre la Nouvelle-Zélande, samedi, elle commencera avec un demi de mêlée, Morgan Parra, à l’ouverture. Le Clermontois n’a jamais joué à ce poste chez les Bleus. Enfin si, une cinquantaine de minutes, plutôt brillantes d’ailleurs, contre les Nippons et les Canadiens. Ça fait léger, surtout pour un joueur au format poids plume (1,80 m, 78 kg) envoyé au casse-pipe face aux monstrueux centres néo-zélandais – dont Jerome Kaino, 105 kg sur la balance. Marc Lièvremont, le sélectionneur, a-t-il perdu la tête ? Ou tente-t-il un pari réfléchi ? Un peu des deux, en fait.

Un choix par défaut

Parra le reconnaît lui-même : « Je n’ai pas l’habitude du poste d’ouvreur. » Citant ses défauts, il évoque un manque de vitesse, une lecture du jeu perfectible et des sautes de concentration. « Maintenant, comparé à certains qui n’ont pas du tout joué, je me dis que c’est une chance de jouer et de prendre ce poste avec plaisir et conviction. C’est aussi une fierté que de pouvoir affronter les Blacks chez eux, devant leur public. C’est un gros défi, mais que je suis prêt à relever. » Son association en charnière avec Dimitri Yachvili sera la seizième de l’ère Lièvremont. D’ordinaire, Parra évolue avec le Montpelliérain François Trinh-Duc, écarté pour ses insuffisances au pied et dans l’animation du jeu. Sa titularisation constitue un échec pour le sélectionneur. Durant quatre ans, Lièvremont a fait de Trinh-Duc son ouvreur titulaire, avant de le mettre sur la touche lors du troisième match de poules de la Coupe du monde. La blessure de David Skrela le prive d’un remplaçant spécialiste du poste. Entre-temps, le jeune Toulousain Jean-Marc Doussain est sorti de l’œuf. Demi de mêlée en club, il doit dépanner à l’ouverture. Sur le papier, une incohérence de plus. Après le succès sur le Canada, Lièvremont avouait naviguer sans réelle ligne directrice précise. Les bonnes performances de certains avaient « brouillé sa réflexion », et il se disait prêt à « trancher » entre « la justice technique et tactique de Yachvili » et « la spontanéité de Parra ». Finalement, le sélectionneur a coupé la poire en deux, en misant sur la forme du moment.

Un choix "décomplexé"

Si Parra préfère effectivement évoluer comme demi de mêlée, il n’oublie pas qu’il a été formé à l’ouverture avant d’être décalé en raison de son gabarit. Ces deux postes présentent plusieurs points communs et il est plus facile de s’y adapter pour un joueur intelligent. Ce qu’est Parra. A Clermont, il a vu comment Brook James tenait ce rôle et a appris à son contact quelques trucs qui lui serviront samedi contre la Nouvelle-Zélande, toute comme son insouciance naturelle, sa grande confiance en lui, son caractère de batailleur jamais content et rassasié. « Je le sens décomplexé », avoue son entraîneur. Parra, que rien n’énerve autant que d’être remplaçant, savoure le simple fait de jouer : « En tant que joueur, on est simple soldat. Etre remplaçant, ça fout les boules. » Il aurait pu trouver sur sa route Dan Carter, excellent défenseur. Carter souffre du dos et sa participation est très incertaine. Dans tous les cas, Parra ne compte pas « admirer » le Néo-Zélandais, pas plus qu’un autre. Dans une équipe de France en plein doute, sa présence rassure ; davantage, sans doute, qu’un Trinh-Duc facilement touché par les critiques. A lui de montrer qu’il peut être une vraie solution et non une simple roue de secours.

Composition du XV de France
Traille (Biarritz) – Clerc (Stade Toulousain), Rougerie (Clermont), Mermoz (Perpignan), Médard (Stade Toulousain) – (o) Parra (Clermont), (m) Yachvili (Biarritz) – Bonnaire (Clermont), Picamoles (Stade Toulousain), Dusautoir (Stade Toulousain, cap.) – Nallet (Racing-Métro), Papé (Stade Français) – Ducalcon (Castres), Szarzewski (Stade Français), Poux (Stade Toulousain)

Maxime Mianat
C'est sur France Soir !

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour