Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 30 novembre, 23:47
Accueil > Loisirs > Littérature > Stéphane Rousseau, plus drôle, tu meurs !

Stéphane Rousseau, plus drôle, tu meurs !

Littérature


L’humoriste québecois présente sur scène un grand show à l’américaine qui mêle humour, chansons, projections vidéo et jeux d’éclairages.

À quelques heures de son entrée sur scène, Stéphane Rousseau nous reçoit dans sa loge, où trônent des jouets d’enfants : ceux de son fils de 2 ans, Axel. Charmeur, bavard et émouvant, l’humoriste évoque les drames de sa vie, mais aussi ses moments de bonheur.

France-Soir. Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de vous confesser ?
Stéphane Rousseau.
Il fallait que je prenne du recul sur certains moments douloureux de ma vie. Au bout de cinq spectacles, je me suis dit qu’il était temps de gratter un peu plus, de me livrer davantage.

F.-S. Vous évoquez sur scène le décès de votre père et de votre sœur. L’humour, c’est une thérapie ?
S. R.
Oui, en quelque sorte. Il y a eu beaucoup de drames à la maison. L’humour nous a sauvés à chaque fois. Il nous a permis de sortir la tête de l’eau. Lorsque je raconte que nous avons dit un tas d’âneries autour du lit de mort de mon père, c’est la réalité. Une bêtise a toujours été dite au salon mortuaire lorsqu’il y a eu un décès dans la famille.

F.-S. Quels rapports entreteniez-vous avec votre sœur ?
S. R.
J’étais le gentil. Elle était un peu le mouton noir de la famille. Plus je travaillais à être aimable, plus elle faisait en sorte d’être détestable. J’étais davantage naïf qu’elle. Il faut dire qu’elle avait cinq ans de plus. Elle avait assez d’humour pour faire abstraction du fait qu’elle allait mourir. Elle a fait des blagues sur son état de santé jusqu’à la veille de sa mort.

F.-S. Vous êtes porte-parole de la recherche contre le cancer…
S. R.
Il est important pour moi d’utiliser ma petite notoriété pour cette cause, sachant que trois membres de ma famille sont morts comme ça (son père, sa mère et sa sœur, NDLR). Aujourd’hui, je me sens investi d’une mission. J’accompagne des enfants en fin de vie. C’est difficile de tolérer leur mort. Je passerai mes prochaines vacances à faire les trois cents derniers kilomètres de la marche de Compostelle, dans un seul but : amasser le plus d’argent possible.

F.-S. En quoi la naissance de votre fils, Axel, a-t-elle chamboulé votre vie ?
S. R.
J’en suis complètement gaga. Il faut dire qu’on a eu tellement peur de le perdre avec sa maman qu’il ne pouvait en être autrement. Il est né un 25 décembre alors qu’il devait naître au mois de mars. Il m’a rendu émotif, je pleure pour un rien. Je suis le plus heureux des pères lorsque je le vois jouer dans ma loge avant que je monte sur scène.

F.-S. A-t-il une incidence sur vos choix de carrière ?
S. R.
Je ne le sais pas encore. Mais une chose est sûre, il est une source d’inspiration. Je passe beaucoup de temps à dessiner et à peindre. Jusqu’à sa naissance, mes toiles étaient sombres, elles représentaient la mort ou la maladie, aujourd’hui, elles sont beaucoup plus positives.

F.-S. Justement, êtes-vous d’un naturel optimiste ?
S. R.
Je dirais que je suis réaliste. Je n’ai jamais été trop emballé par les bonnes nouvelles ni démoli par les mauvaises, sinon j’aurais été trop souvent à terre. J’essaie de relativiser. J’apprécie les petits moments simples de la vie.

F.-S. Sur scène, vous apparaissez parfois comme un macho. L’êtes-vous vraiment ?
S. R.
Je le suis dans mes blagues, dans la chambre à coucher et dans la répartition des tâches ménagères. (rire). Mais vous savez, j’ai aussi une grande part de féminité en moi. Je suis un grand sensible.

F.-S. Vous entendez-vous toujours aussi bien avec Franck Dubosc ?
S. R.
C’est mon meilleur ami dans le métier. On ne se voit pas souvent ces derniers temps parce que Franck enchaîne les films, mais on s’appelle et on s’envoie régulièrement des messages.

Au Palace, du mardi au samedi à 20 heures, tarifs : de 35 à 52 €. Réservations : 01.40.22.60.00.

Par Propos recueillis par Ingrid Bernard
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Littérature

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 6 nov à 21:48

    Anonyme-77656
    Trop bien

    Moi , j'ai été voir Stéphne Rousseau à Tours et j'ai adoré , il parle de choses qui ont changé sa vie que celles -ci soit bonnes ou movaises il les tournent sous un certain angle ce qui fait que ça passe très bien .... voilà "en tous cas" c'est vraiment extraordinaire et genial vraiment MAGNIFIQUE ^^



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 nov à 00:50

    Anonyme-77656
    Et ...

    Effectivement ........ PLUS DROLE TU MEURS



    Signaler un abus  
Publié : 04/11/10 - 07h20
Mis à jour : 03/11/10 - 19h42
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande