Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 28 mai, 04:58
Accueil > Actualité > Economie > "La zone euro ne peut tenir dix ans comme ça"

"La zone euro ne peut tenir dix ans comme ça"

Economie


Une monnaie unique est intenable si les économies des pays membres ne se rapprochent pas et pour l’instant il y a divergence des situations.

L’euro n’a pas cessé de baisser mardi, alors que Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde et François Baroin ont successivement réaffirmé leur confiance dans le plan de sauvetage de l’Irlande et dans la monnaie européenne. Il n’y a « aucune peur, aucun risque et aucune menace », assuré sur Europe 1 le ministre du Budget et porte-parole du gouvernement. En fin d’après midi 1 € valait 1,29 $.

Alain Trannoy est directeur d’étude à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (Ehess) et directeur de l’Institut de l’économie publique (Idep).

France-Soir. L’euro peut-il disparaître ?
Alain Trannoy. 
Aujourd’hui, non. La crise irlandaise est ponctuelle. La dette publique irlandaise due à la défaillance des banques irlandaises est énorme à l’échelle de l’Irlande, mais ce n’est pas un problème structurel. La question soulevée par la Grèce, le Portugal et, dans une moindre mesure, l’Espagne est plus sérieuse. Les économistes ont toujours dit que la zone euro n’était pas une zone monétaire optimale parce que la situation économique des pays qui la composent était et reste beaucoup trop hétérogène. Il fallait que les économies convergent, or elles divergent. Que se passe-t-il depuis dix ans ? L’Allemagne et, de façon moins évidente, des pays comme les Pays-Bas ou l’Autriche se renforcent, se musclent et gagnent des parts de marché en Europe et dans le monde. Ils améliorent leur compétitivité. Les autres pays, y compris la France, perdent des parts de marché et s’affaiblissent. S’il n’y a pas convergence, la zone euro est réellement menacée à un horizon de dix ans. La situation actuelle n’est pas soutenable à moyen terme.

F. -S. La Grèce peut-elle abandonner l’euro et retourner à la drachme ?
A. T.
 Techniquement c’est toujours possible. Il faudra admettre une dévaluation de 50 %, soit une baisse de moitié du pouvoir d’achat des Grecs, et la Grèce se retrouvera seule face à ses créanciers.

F. -S. La France est-elle menacée ?
A. T.
Nous ne sommes pas dans la situation de la Grèce ou du Portugal. Mais la France doit renforcer sa compétitivité, c’est un impératif. La France doit diminuer ses coûts de production et investir dans l’innovation et la recherche pour reprendre des parts de marché. Regardez notre commerce extérieur, notre déficit est inquiétant (– 50 milliards/an), nous ne sommes pas condamnés, mais notre excédent ne peut reposer que sur trois secteurs : l’aéronautique, la pharmacie, l’agroalimentaire. Le manque de compétitivité se traduit par moins de croissance et par une augmentation de la dette publique. Ça n’est pas inéluctable, mais il faut conduire une politique économique globale qui permette de rendre plus productif et plus imaginatif l’ensemble de notre appareil de production.

F. -S. Tout le monde doit-il s’aligner sur le modèle allemand ?
A. T.
Sûrement pas. La France doit certes renforcer sa compétitivité vis-à-vis de l’Allemagne mais en s’appuyant sur son savoir-faire. La Grèce et le Portugal doivent inventer leur propre modèle. Il peut être fondé en partie sur le tourisme ou l’économie des services par exemple, mais ils ne vont pas rivaliser avec l’industrie allemande. Et puis l’Allemagne doit aussi faire face à des difficultés qui lui sont propres. Pour caricaturer, le consommateur allemand c’est un couple âgé sans enfants qui consomme peu. La relance de la fécondité de l’autre côté du Rhin doit être un objectif pour le gouvernement allemand et est une condition d’une zone euro plus équilibrée.



Par Propos recueillis par Philippe Douroux
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article8 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 07:51

    Anonyme-77656
    Super !!!!

    Nous allons revenir aux FRANCS.....


    Retour aussi à la France à notre liberté et notre fierté.


    On peut rêver NON ?????



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 09:35

    Anonyme-77656
    retour en arriere

    Et oui, on s'aperçoit de notre erreur d'avoir voté oui à l'Europe qui devait tant apporter : moins de chomage, plus de croissance, et j'en oublie... Ce qu'elle donne aujourd'hui, c'est misère pour les uns et faste pour les autres. On parle de cohésion sociale, j'en arrive à penser qu'il y aura plutot un boomerang social à force d'acculer les gens aux dernières extremités.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 10:25

    Anonyme-77656
    Trop de boulets à trainer derrière nous

    Pourquoi nous avons tous prendre le bouillon:


    1 - Nous étions 15 c'était largement suffisant mais pour des raisons purement politiques "nous" avons voulu une Europe à 27,

    encore que les anglo-saxons voudraient nous faire avaler la Turquie.

    2- L'Allemagne a toujours mieux réussi que nous Français mais la France et son génie n'a jamais voulu prendre les recettes de son voisin.

    3 - Les Allemands frabriquent des machines outils, des robots, en résumé une industrie lourde appréciée dans le monde entier. Nous nous avons les Droits de l'Homme qui ne rapporte rien mais qui coûte beaucoup.

    4 - Les traîne-savates, aux économies délabrées, nous entraînerons tôt ou tard dans l'abîme. Pour le moment,ils exportent le grands banditisme et la prostitution.

    5 - Il aurait fallu faire rêver les Européens pour créer un élan. Là ce n'est pas les euro-technocrates et euro-députés qui y parviendront, bien au contraire.

    6- Cette Europe est trop disparate pour attendre d'elle une unité économoque et politique.

    Peut-être que les Anglais ont compris tout cela depuis longtemps, leur situation économique n'est pas bonne mais ils s'en sortiront mieux que nous car il existe chez-eux une fierté, un patriotisme combattu en France par certains, nous sommes devenus un peuple de pleurnichards.



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 13:05

      Anonyme-77656
      Très bien vu

      et mention particulière pour le N° 3 "pas mal du tout"



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 12:03

    Anonyme-77656
    @peuplieret@jo

    Assez d'accord avec votre point de vue;j'ai bien aimé la France avec ses Droits de l'Homme...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 13:02

    Anonyme-77656
    Vive l'Europe des 27, vive l'Euro!

    L'Europe est encore en création, et c'est un processus long mais inévitable si nous voulons encore exister à l'échelle du Monde.


    C'est une réalité quotidienne.

    Mais il faut poursuivre les efforts d'harmonisation de nos lois et impôts, de nos politiques économiques ,et réduire les énormes écarts existants entre les pays.


    Je propose des mesures spectaculaires: un corps européen de douaniers et garde-frontières se substituant aux équipes nationales, des ambassades de l'Europe dans certains pays se substituant là aussi aux représentations diplomatiques nationales etc..... avec le double avantage d'une Europe plus visible en interne et externe, et des réductions de coûts .


    L'Euro nous est devenu indispensable:cela facilite la vie, les voyages, les comparaisons et les achats.

    Mais sa sauvegarde, et son existence à terme demande de renforcer l'Europe!



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 2 déc à 08:50

      Anonyme-77656
      A Le Ravi

      Quels gardes frontières???? Depuis le traité de Maastricht il n' y a plus de frontières.



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 déc à 17:13

    Anonyme-77656
    gouvernement fédéral

    Dans une famille, pour que cà marche, il faut que papa-maman décident. Dans l'EU... comment voulez vous que cà marche! tout le monde est papa-maman! Et bien entendu personne ne se laissera dicter son travail par les autres*... jusqu'à ce que la catastrophe change la relation. Bonne chance à l'€!

    (* chacun est élu chef et décideur)

    Une solution: à l'allemande, à l'américaine, etc... avec un gouvernement fédéral élu sur une constitution européenne légale, au dessus des gouvernements de chaque pays.



    Signaler un abus  
Publié : 01/12/10 - 07h45
Mis à jour : 30/11/10 - 17h52
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande